L'hiver ne pouvait pas mieux commencer pour les Bleus. Après la troisième place de Tessa Worley samedi, Alexis Pinturault et Mathieu Faivre ont signé ce dimanche un doublé historique pour l'équipe de France, qui n'avait jamais signé pareil résultat à Sölden. Après avoir dominé la première manche, les deux Tricolores ont su tenir leur rang lors du run final du géant d'ouverture. Pinturault s'impose finalement avec 54 centièmes d'avance sur l'Azuréen. Le Slovène Zan Kranjec complète le podium (+0''63).
Un récital. De A à Z. "Pintu" a sorti le grand jeu pour la première course de la saison. Parfait lors de la première manche, où il avait devancé Faivre (0''02) et le Suisse Marco Odermatt (0''33), le skieur de Courchevel n'a pas tremblé lors de la seconde, faisant la différence dans le mur médian avant de sécuriser l'affaire sur le bas du tracé. À 28 ans, il signe la 24e victoire de sa carrière, sa deuxième à Sölden. Il était d'ailleurs le tenant du titre sur le glacier autrichien puisqu'après son succès en 2016, les deux éditions suivantes avaient été annulés. C'est son deuxième succès consécutif en géant. Il avait remporté celui des finales de Soldeu en mars dernier.
Sölden
Pinturault : "La saison dernière, c'est complètement passé et accepté"
07/10/2020 À 10:33

Tenant du titre, Pinturault a récidivé au bout d'un deuxième run parfait

Kristoffersen passe à travers

Malgré une alerte au dos cet été, Faivre s'est montré épatant pour signer le 7e podium de sa carrière, dix mois après le dernier signé à Saalbach-Hinterglemm. Jamais les Français n'avaient signé un doublé sur le glacier autrichien. C'est chose faite. Pinturault et Faivre avaient déjà fait un doublé en géant. Mais c'était au Japon, à Yuzawa Naeba, il y a près de trois ans.
Dans la course à la succession de Hirscher, octuple vainqueur du gros globe qui a désormais rangé ses skis, Pinturault, dauphin de l'Autrichien l'an dernier, ne pouvait pas mieux se lancer. Pour la course au petit globe. Et pour le gros également. Il profite de la contre-performance de Henrik Kristoffersen (18e), pour prendre 87 points d'avance sur le Norvégien au général. Même si la saison ne fait que commencer, c'est toujours ça de pris pour le Français.

Faivre a terminé comme une fusée pour s'assurer la deuxième place

Braathen se révèle

Plus jeune skieur de la manche finale, Lucas Braathen, 19 ans, a signé la remontée du jour. Qualifié avec le dossard 40, vingt-troisième du premier run, le Norvégien s'est finalement classé 6e en signant, et de loin, le meilleur temps de la manche. Il s'agit du meilleur résultat de sa carrière. On devrait très vite reparler de lui. Peut-être dès le slalom de Levi, prochain rendez-vous sur le circuit mondial, le 24 novembre. Deux autres Français ont marqué des points. Mais pas des gros. En rodage, Victor Muffat-Jeandet n'a fini que 28e. Thibaut Favrot, qui restait sur une 14e place aux finales de Soldeu, doit se contenter du 25e rang.
Sölden
Touché au dos cet été, Faivre n'en revient pas : "Un podium à Sölden, c'est incroyable"
27/10/2019 À 16:33
Sölden
Dans la course à la succession de Hirscher, Pinturault prend la pole
27/10/2019 À 16:23