Si Alexis Pinturault a pris l'essentiel de la lumière ce dimanche en s'imposant à Sölden, Mathieu Faivre, deuxième à 54 centièmes, n'en a pas moins réalisé un petit exploit. Le Niçois, qui partait avec le dossard 13 en première manche, n'avait jamais fait mieux que 9e sur le glacier autrichien (trois fois, en 2013, 2015 et 2016). Et sa préparation estivale a été perturbée par une alerte au dos en juillet (pincement). Ce 7e podium en carrière, dix mois après le dernier, avait donc une saveur toute particulière pour l'Azuréen de 27 ans.
"Je ne savais pas à quoi m'attendre, donc finir sur mon premier podium ici à Sölden, c'est juste incroyable, a confié Mathieu Faivre en conférence de presse. Il y a encore quatre semaines je ne savais pas si j'allais pouvoir faire Sölden. C'est pas mal de soulagement. Car cet été n'a pas été simple avec cette blessure qui m'a fait me poser énormément de questions. Je ne savais pas à quel moment je pourrais être de nouveau sur les skis, à quel moment je pourrai être performant, si je pourrais l'être encore un jour. Car on ne sait jamais, avec ce genre de blessures, comment ça peut évoluer".

Faivre a terminé comme une fusée pour s'assurer la deuxième place

Sölden
Pinturault : "La saison dernière, c'est complètement passé et accepté"
07/10/2020 À 10:33
Son soulagement était couplé avec la satisfaction d'avoir fait le doublé avec Pinturault, qui évolue désormais avec sa propre cellule privée : "Alexis a sa propre structure, nous on a la nôtre qui marche extrêmement bien. On a trouvé un bon équilibre. Je suis content qu'aujourd'hui ca paie, qu'on puisse tous s'épanouir."
Sölden
Dans la course à la succession de Hirscher, Pinturault prend la pole
27/10/2019 À 16:23