Un peu plus d’un an après, Federica Brignone retrouve les sommets. Alors qu’elle ne s’était plus imposée en Coupe du monde depuis le combiné de Crans Montana en février 2020, l’Italienne a largement dominé ce dimanche le super-G de Val di Fassa, mettant ainsi un terme aux cinq victoires consécutives dans la discipline de Lara Gut-Behrami. Mais la Suissesse se console avec une 2e place (+ 0’’59) et le petit globe de la spécialité, assurée mathématiquement après la 3e place de Corinne Suter (+ 0’’72). Elle en profite aussi pour conforter sa première place au général, avec le zéro pointé de Petra Vlhova sur un Super-G marqué par la très grosse chute de Kajsa Vickhoff Lie, sans doute gravement touché à la jambe gauche.
Le film du super-G - Dames

L'essentiel est là pour Gut-Behrami : une 2e place pour un petit globe

Val di Fassa
Double fracture tibia-péroné pour Schneeberger
01/03/2021 À 10:23
Ça ne pouvait plus durer pour Federica Brignone. En difficulté cette saison avec seulement quatre podiums en compteur, l’Italienne était aussi complètement passée à côté des Mondiaux, chez elle, à Cortina, avec une 10e place en Super-G comme meilleur résultat et pas moins de trois abandons. Et elle n’avait pas rassuré en ce début de week-end à Val di Fassa avec une 17e et une 23e place en descente. Mais la Lombarde en avait marre de passer au travers et a décidé de mettre tout le monde d’accord. Sur un tracé pas forcément piégeux qu’il fallait skier avec engagement mais aussi avec beaucoup de justesse, pour éviter l’écueil des Suissesses, trop directes, ou des skieuses post-chute de Lie, trop larges, Brignone a trouvé le juste milieu pour décrocher son 16e succès en Coupe du monde, égalant ainsi Deborah Compagnoni comme Italienne la plus victorieuse de l’histoire.

Une 2e manche solide mais un peu en retrait, Suter complète le podium du super-G

Gut, un (petit) globe et un (gros) écart

Très attendue après ses cinq succès consécutifs dans la discipline, entre Sankt Anton le 10 janvier et son titre mondial à Cortina le 11 février, Lara Gut-Behrami a dû laisser filer la victoire au terme d’une course pas aussi tranchante qu’à l’habitude. Posant trop de dérives inutiles, son péché mignon, la Suissesse sa satisfera toutefois plus que largement de sa 2e place, qui lui assure définitivement son troisième petit globe de super-G après ceux de 2014 et 2016. Surtout, ses 80 points lui octroient une avance conséquente au général de la Coupe du monde après le raté de Petra Vlhova, passée complètement à côté de sa course (elle a fini à 2"66) et désormais repoussée à plus de 170 points de Gut-Behrami. Encore en course pour le petit globe avant la course, Corinne Suter n’a pas su se sublimer et doit se contenter de la 3e place (+ 0’’72), son 6e podium de la saison. A l’image de Brignone, les Italiennes se sont offert une vraie revanche collective avec la 4e place d’Elena Curtoni, la 5e place de Francesca Marsaglia et la 6e place de Marta Bassino.
Meilleure Française, Tessa Worley a elle pris une solide 9e place (+ 1’’49), d’autant que la Tricolore s’est élancée au pire moment, juste après l’une des deux grosses chute du jour, celle de Kajsa Vickhoff Lie (Rosina Schneeberger a aussi chuté lourdement). Une première interruption de près d’une demi-heure qui a clairement entamé les chances des skieuses qui ont suivi, sans doute un peu marquées et pas en condition de prendre les risques nécessaires pour briller, à l'image d’une Kira Weidle empruntée et loin de sa 3e place de la veille (17e, + 2’’35). Mais Worley est parvenue à s’engager, taillant les courbes dans la pente comme elle sait le faire, mais une grosse faute sur le haut lui a coûté toute chance d’accrocher un podium qui semblait possible.
Val di Fassa
Brignone avait la parfaite combinaison entre attaque et technique dans le super-G
28/02/2021 À 11:39
Val di Fassa
Gut-Behrami frappe une seconde fois en descente, et très fort
27/02/2021 À 11:02