Aleksander Aamodt Kilde, vous avez été deuxième du super-G jeudi, premier en descente vendredi, avez-vous trouvé le secret du Lauberhorn ?
Aleksander Aamodt Kilde. : "Je n'ai pas vraiment de secret. Je sais que Wengen est une pente où il faut emmener de la vitesse de haut en bas. S'il y a la moindre erreur, alors vous êtes loin derrière. Bien sûr, il y a des points clés sur cette piste qui sont très exigeants et le 'Brüggli-S' (un enchaînement de deux virages très serrés après un chemin étroit) en fait partie : vous devez amener la vitesse, ou alors vous ne serez pas dans les meilleurs. Aujourd'hui mes plans ont vraiment bien fonctionné et franchir la ligne d'arrivée, gagner... C'est toujours incroyable."
Vous avez expliqué au micro avoir toujours rêvé de gagner une classique. Est-ce spécial de triompher ici ?
Wengen
Kristo vaincu, dossards élevés et remontée historique : les 6 chiffres fous du slalom de Wengen
16/01/2022 À 17:00
A-A.K. : "A 100%. Je sais que la descente ne s'élançait pas depuis le haut (pour ne pas épuiser les coureurs en raison de l'enchaînement de deux épreuves cette année, la première partait du départ habituel du combiné alpin, celle de samedi se disputera en intégralité, ndlr), mais ça reste Wengen. Et face à des spectateurs formidables, sous un ciel bleu, les conditions pour skier ne pourraient être meilleures."
En vitesse c'est vraiment incroyable ce que fait Marco Odermatt
Le leader du classement général Marco Odermatt vous a devancé jeudi en super-G, cette fois c'est vous qui le battez. Est-ce que la saison se résume à une bataille entre Marco Odermatt et vous ?
A-A.K. : "Ça a été un combat toute l'année, c'est vrai. Pas en géant (où Odermatt a remporté quatre des cinq premières épreuves) parce que je n'ai pris aucun départ, mais en vitesse c'est vraiment incroyable ce que fait Marco. Avec moins d'expérience que quiconque, il arrive à skier certaines parties plus vite que tout le monde. Voilà le skieur incroyable qu'il est, et en plus il a un mental vraiment très solide."
Wengen
Noël : "Je trouve ça complètement nul"
16/01/2022 À 15:50
Wengen
Sur la retenue, Noël voulait avant tout aller au bout : sa seconde manche en vidéo
16/01/2022 À 14:22