Les larmes de Maurice Manificat ont laissé place à un sourire. Un très grand sourire. Un immense bonheur deux jours après la désillusion qui avait abattu son leader, "seulement" 5e du 15km. Ce dimanche, l'équipe de France de ski de fond a explosé de joie en prenant la troisième place du relais messieurs, remporté par la Norvège devant la Russie sous bannière olympique. Jean-Marc Gaillard, Maurice Manificat, Clément Parisse et Adrien Backscheider, puisque c'est d'eux dont il s'agit, ont ainsi offert la 9e médaille au camp tricolore. Et un sacré moment de sport.

PyeongChang
Bjoergen est bien sur le toit de l'Olympe
25/02/2018 À 07:51

Déjà bronzé à Sotchi il y a quatre ans, le relais tricolore a remis ça à Pyeongchang. Avec la manière. Et ses tripes. Déjà récompensés en Russie en 2014, Jean-Marc Gaillard et Maurice Manificat ont idéalement lancé l'équipe de France. Mais c'est Clément Parisse qui a dessiné les contours du podium. Présent dans le groupe de tête, aux côtés de la Norvège de l'ogre Krueger, de l'Italie et de l'athlète russe, le Megévan de 24 ans a skié avec son cœur et son insouciance. Quand il a passé son relais à Adrien Backscheider, ce dernier n'a eu qu'à finir le travail. Quasiment.

Aux côtés du prodige norvégien Klaebo, le Messin s'est longtemps accroché pour finir à l'une des deux premières places. Mais c'était sans compter sur le retour tonitruant de Spitsov. Troisième du 15km après s'être classé quatrième du skiathlon, l'athlète russe a imprimé un rythme que seul Klaebo a pu suivre quand il est revenu sur le duo de tête. Heureusement pour les Bleus, la Finlande était bien trop loin pour pouvoir revenir disputer le bronze aux Bleus. Après l'argent du sprint de Roddy Darragon à Turin en 2006, c'est donc la troisième médaille de l'histoire pour le ski de fond français. On se souviendra surtout d'elle comme la médaille d'une belle bande de copains.

Adrien Backscheider, 3e du relais 4x10km (ski de fond) avec la France, médaillée de bronze à Pyeongchang

Crédit: Getty Images

PyeongChang
Manificat se voit aller jusqu'aux JO de Pékin
23/02/2018 À 07:05
PyeongChang
Manificat : "Cette médaille, on la dédie à Lucas"
21/02/2018 À 14:35