Jonnier : "Aucun regret"

Jonnier : "Aucun regret"
Par Eurosport

Le 26/02/2006 à 18:30Mis à jour

Même s'il avoue qu'il échangerait bien ses deux places de 4e (dans le relais et le 50 km) contre une seule place de 3e, Emmanuel Jonnier quitte les Jeux de Turin sans regret. Et se réjouit plutôt des excellents résultats d'ensemble du ski de fond tricolor

Eurosport Player: Suivez la compétition en live vidéo

Voir sur Eurosport

Que ressentez-vous après votre 4e place ? Est-ce vraiment la pire ?

Pas de regrets ?

E. J. : A chaud, après ce sprint final, aucun regret, non, parce que j'ai vraiment tout donné. Dans la ligne droite, je ne pouvais pas faire mieux. Je ne pouvais pas gagner un mètre de plus ! Les trois premiers étaient les plus rapides. Ils ont profité des circonstances de la course pour bien se placer, mais ils étaient les plus rapides de toute façon. Les regrets viendront demain, et dureront sans doute jusqu'aux prochains Jeux Olympiques...

Tout de même, tous les Français étaient aux avant-postes avant le sprint final...

Avez-vous pensé, à un moment, à faire une course d'équipe ?

E.J. : Non, parce que, dans les derniers tours, le vent était trop violent dans les bosses. Même si nous avions décidé de nous regrouper et d'attaquer dans les montées, cela n'aurait sans doute pas marché comme prévu et nous aurions perdu beaucoup d'énergie à lutter contre le vent. Les autres seraient revenus dans le final.

Quel bilan tirez-vous de ces Jeux Olympiques ?

Vous avez pensé au relais pendant cette dernière course ?

E.J. : J'y ai surtout pensé pendant l'échauffement, parce que j'avais de bien meilleures sensations que dans toutes mes courses précédentes. Je me suis dit : "Quel dommage ! Si j'avais été aussi bien pour le relais, j'aurais gagné 15 secondes, et Vincent aurait gagné 15 secondes, lui aussi..." Mais, bon, c'est le ski de fond. Un jour, vous êtes bien, le jour d'après, vous êtes moins bien.

0
0