C'était une finale à l'image du reste du tournoi : indécise et surprenante de bout en bout. Auteur d'un parcours relativement tranquille jusque-là, Ronnie O'Sullivan a finalement mordu la poussière dans cette ultime partie. Et c'est le jeune Fan Zhengyi, 21 ans, qui est parvenu à faire tomber le numéro 2 mondial ce dimanche. Il aura fallu attendre la dix-neuvième frame pour voir le Chinois prendre définitivement le meilleur sur The Rocket. C'est le premier titre du "Fantastic", passé professionnel en 2018.
Et cette issue n'a presque rien d'une surprise tant Zhengyi a maîtrisé son sujet. Malgré un démarrage en mode diesel, le jeune Chinois a brillé avec son jeu de sécurité et a posé énormément de difficultés à l'une de ses idoles d'enfance. Si son manque d'expérience lui a joué des tours et a permis à O'Sullivan de maintenir le cap tout au long de la partie, le natif de Harbin n'a pas failli dans les moments décisifs et même signé son break le plus élevé en carrière avec un 135 lors de la troisième frame.

"Soit il s'en va, soit c'est moi" : O'Sullivan furieux après un photographe

European Masters
"On ne vous dérange pas ?" : dans un break extraordinaire, O'Sullivan demande au public de se tenir
28/02/2022 À 11:12

O'Sullivan bousculé au mauvais moment

Très costaud ces derniers jours, Ronnie O'Sullivan n'a pas trouvé la clef et était dans un jour sans ce dimanche. Beau joueur, le sextuple champion du monde ne pouvait que saluer la performance de son adversaire du jour. "Tout ce que je pouvais faire, c'était d'essayer de continuer. J'ai réussi, mais il était le meilleur joueur aujourd'hui, il mérite clairement son titre".
Zhao, Fan et Bingtao se poussent comme Federer, Djokovic et Nadal
Le Britannique a également évoqué l'osmose et le développement du snooker chinois, emmené par Zhao Xingtong, Fan Zhengyi et Bingtao Yan. "Je pense qu'ils s'inspirent tous les uns des autres en ce moment", a analysé le champion anglais après la rencontre. Avec une nouvelle analogie avec le big three tennistique. "Ils se poussent un peu comme Federer, Djokovic et Nadal. Ils travaillent tous dur parce qu'ils savent que la compétition sera bonne."
Gêné par son jeu longue distance en délicatesse et la belle défense de son adversaire, The Rocket n'a pas réussi à faire la différence. Il a également payé cash certains empochages pourtant abordables qui ont permis à Zhengyi de créer de gros breaks et de s'échapper comme ce fut le cas lors de la dernière frame avec un break de 92. Comme son copain d'entraînement Zhao Xintong, le "Fantastic" confirme tout son potentiel.
Cette victoire de prestige va en tout cas permettre à Fan Zhengyi de faire un sacré bond au classement mondial WST. 80e il y a dix jours, il sera 30e lundi. De quoi lui éviter les allées et venues sur des tournois "mineurs". De son côté, Ronnie O'Sullivan peut espérer aller décrocher la place de numéro 1 mondial en cas de beau parcours à l'Open du Pays de Galles la semaine prochaine. Mais rien ne dit si la star de la discipline aura la force mentale pour s'y aligner.
European Masters
"Soit il s'en va, soit c'est moi" : O'Sullivan furieux après un photographe
28/02/2022 À 10:50
Championnat du Monde
Un nouveau titre mondial et beaucoup de classe : le Top 10 des coups d'O'Sullivan
07/05/2022 À 13:12