L'opportunité est trop belle dans cet UK Championship. Neil Robertson, Judd Trump, Mark Selby ou encore Shaun Murphy à la porte avant les quarts de finale, les cadors du circuit se font de plus en plus rares au Barbican Centre de York. Un concours de circonstances assez inédit et surprenant qui pourrait profiter à Zhao Xintong, toujours en quête de son premier titre chez les grands.
Débarqué chez les professionnels avec l'étiquette de prodige et d'artiste du snooker, le Chinois de 24 ans est à un tournant. Alors que le plateau du tournoi anglais est plus ouvert que jamais, le fantasque "Zhao" a l'opportunité de lancer définitivement une carrière qui patine quelque peu, sans y trouver une explication vraiment plausible.
UK Championship
Zhao Xintong remporte le UK Championship
13/04/2022 À 21:48

Un crack salué par les plus grands

Des coups de génie, un style excitant et raffiné : Zhao Xintong a beau ne jamais avoir remporté le moindre titre, il n'en demeure pas moins l'un des joueurs les plus appréciés du circuit. Et les éloges ne manquent pas quand il est question de lui.
"Je pense qu'il est notre Federer. Je n'ai jamais vu un joueur de snooker plus talentueux que lui
"Il a un tel talent qui coule dans ses veines, c'est assez inexplicable", lâchait Alan McManus en début de semaine sur le plateau d'Eurosport. Une vision que partage aussi Jimmy White, vainqueur du UK Championship en 1992. "Il peut rendre le jeu tellement facile, comme Ronnie O'Sullivan." The Rocket ne manque d'ailleurs jamais de saluer le "Greyhound", comme il l'a encore fait cette semaine dans une interview à la BBC. "Je le trouve incroyable. Je pense qu'il est notre Federer. Je n'ai jamais vu un joueur de snooker plus talentueux que lui."
Habitué à côtoyer Junhui Ding, considéré comme le meilleur joueur asiatique de l'histoire et même le précurseur de la discipline en Chine, Matthew Selt trace le même sillon que ses compatriotes. "C'est un talent spécial, vraiment spécial. Ce n'est qu'une question de temps avant que Xintong ne remporte un grand tournoi."

Zhao Xintong au World Grand Prix 2020

Crédit: Imago

Les titres pour ne pas tomber dans l'oubli

Gagner, c'est bien ce qu'il manque à Zhao Xintong pour s'installer à la table des grands. Car pour O'Sullivan, il y a urgence de titre(s) pour Xintong. "Il est bon, il est phénoménal même, mais il a 24 ans, il doit gagner maintenant. Stephen Hendry gagnait des tournois à 17 ans. Jusqu'à quand pourra-t-on parler de potentiel le concernant ? Au bout du compte, vous devez faire le boulot sur la table…"
Interrogé sur le potentiel et le développement du joueur, le natif de Wordsley soutient que le Chinois devrait revoir son fonctionnement, comme lui au début des années 2000 lorsqu'il s'est appuyé sur Ray Reardon pour exploser définitivement. "Il en a besoin parce que lorsque les frames deviennent décousues, ça semble inévitable qu'il se fasse surclasser. Il aurait peut-être besoin de resserrer son jeu. Je le regarde parfois et j'ai l'impression de me revoir à cette époque", a expliqué le sextuple champion du monde. Mais à 24 ans, "The Rocket" avait lui déjà décroché deux UK Championship et un Masters, rien que ça.
Le champion britannique estime qu'il ne manque pas grand-chose au Chinois pour exploser définitivement. "J'ai passé un peu de temps sur la table d'entraînement avec lui, mais il ne connaît pas assez le jeu, tout simplement. Il apprend vite, ce ne sont que de petites choses par-ci, par-là qu'il doit corriger pour s'améliorer et passer un cap."

Un century pour finir en beauté : Ronnie O'Sullivan se qualifie pour les quarts de finale

Vaincre le signe indien de l'irrégularité

Débarqué sur le circuit professionnel en 2012, la quinzaine à peine entamée, le jeune prodige chinois avait fait sensation à ses débuts. Promis à un brillant avenir, Zhao Xintong n'a pourtant jamais vraiment confirmé. Son principal fait d'armes chez les très grands reste, à ce jour, une demi-finale perdue contre Mark Selby au Championnat de Chine, en 2018.
Capable de véritables coups d'éclats, Xintong cherche encore la régularité pour enfin s'installer à la table des cadors. Sa victoire probante et méritée sur le quadruple champion du monde John Higgins au troisième tour a sonné comme un déclic pour beaucoup. Mais le jeune joueur a dû batailler pour se défaire de Peter Lines en huitièmes de finale. Comme un symbole de son manque de régularité.
A 24 ans, Zhao Xintong est dans un drôle d'entre-deux. Entre le costume de grand espoir déchu et de champion en puissance, le destin du jeune Chinois peut vite basculer. En quarts de finale du UK Championship pour la première fois de sa carrière ce vendredi, le "X-Factor" a une voie quasi-royale pour faire taire les sceptiques. Et enfin s'installer à la table des grands.
UK Championship
Enormes coups de chance en série : le Top 5 des "flukes" du UK Championship
07/12/2021 À 14:25
UK Championship
Même les meilleurs ont parfois besoin de chance : l'incroyable "fluke" de Zhao en finale
05/12/2021 À 16:01