L'annonce de leur collaboration avait surpris tout le monde. La fin de celle-ci l'est tout autant. Après deux années ensemble, Andy Murray et Amélie Mauresmo ont décidé de mettre un terme à leur collaboration. La Française, ex-numéro un mondiale et actuelle capitaine de l'équipe de France de Fed Cup, avait rejoint la Team Murray à l'issue de Roland-Garros 2014. Et c'est donc avant les Internationaux de France 2016 que la Tricolore rend ainsi son tablier de coach officiel.
"Travailler avec Andy ces deux dernières années a été une expérience fantastique pour moi, a déclaré Mauresmo en officialisant une information, qui bruissait depuis les coulisses de Madrid. J'ai vraiment apprécié d'avoir fait partie de son équipe. Dédier suffisamment de temps dans ses voyages a été un challenge pour moi. Je souhaite le meilleur à lui et son équipe et espère qu'il décrochera plein d'autres titres."
Tennis
"La beauté d'une éruption volcanique" : McEnroe raconte le roi de la terre battue, Rafael Nadal
IL Y A 2 HEURES

7 titres remportés et un déblocage sur terre battue

Ensemble, Murray et Mauresmo ont décroché sept trophées, dont deux Masters 1000 à Madrid et au Canada en 2015, et atteint deux fois la finale de l'Open d'Australie, perdue à chaque fois face à Novak Djokovic. Mais à ses côtés, l'Ecossais est parvenu à décrocher ses deux premiers trophées sur terre battue (Munich et Madrid en 2015) et battre Rafael Nadal sur surface ocre, les deux fois dans la capitale espagnole, ce qui n'était jamais parvenu à faire auparavant.
Dans le même communiqué, Andy Murray, numéro trois mondial après sa finale perdue à Madrid face à Novak Djokovic, n'a pas hésité à rendre hommage à la Française, de qui il se sépare sans amertume en louant leurs deux années de travail. "J'ai beaucoup appris avec elle hors et sur les courts. Elle a apporté beaucoup de calme à l'équipe et son absence nous manquera. Je vais prendre du temps pour fixer les prochaines étapes pour voir comment je compte évoluer."
Désormais, les paris sont ouverts pour savoir qui reprendra le flambeau de Mauresmo auprès de Murray. Une femme encore une fois ? Ou alors un homme comme Brad Gilbert ou encore Ivan Lendl, qui l'avait pris sous son aile entre 2012 et 2014 ? Nulle doute que l'Ecossais ne tardera pas à communiquer sur le sujet.
Roland-Garros
La question qui fâche : Hormis Swiatek, pourquoi une telle débandade dans le top 10 féminin ?
IL Y A 10 HEURES
Roland-Garros
"Gaston n'a jamais vraiment pu mettre Rune dans une situation inconfortable"
IL Y A 10 HEURES