Tennis

Ascione veut lancer une tournée d’été pour aider le tennis français

Partager avec
Copier
Partager cet article

Thierry Ascione à Paris-Bercy en 2016

Crédits Getty Images

ParEurosport
06/04/2020 à 09:51 | Mis à jour 06/04/2020 à 10:04

A l’heure où la saison 2020 est en suspens à cause de la pandémie de coronavirus, plusieurs acteurs du tennis espèrent pouvoir relancer le sport grâce à des circuits nationaux. Comme il l’a confié à nos confrères de L’Equipe, Thierry Ascione compte ainsi organiser une série de tournois dans le sud de la France cet été si la situation sanitaire le permet.

Reverra-t-on du tennis en 2020 ? Si on peut douter de la reprise de la saison classique et de ses voyages incessants dans le contexte de la pandémie de COVID-19, d’autres idées germent en ce moment pour sauver le sport à l’échelle nationale. Thierry Ascione, actuel coach de Jo-Wilfried Tsonga ou encore directeur du tournoi de Lyon, espère ainsi lancer une série de tournois estivaux dans le sud de la France, comme il l’a confié à nos confrères de L’Equipe, si l’épidémie est alors maîtrisée dans l’Hexagone bien entendu.

"On va essayer de créer un circuit de tournois et de s'en servir aussi pour soutenir ceux qui en ont le plus besoin. Il y aura un fonds solidaire du tennis français et on aidera le tourisme, qui est très impacté. Les bénéfices seront intégralement reversés", a-t-il ainsi confié au quotidien sportif. Pour que son projet tienne la route, Ascione bénéficie d’ores et déjà du soutien de plusieurs joueurs français de renom comme son poulain Tsonga évidemment, mais aussi Lucas Pouille, Jérémy Chardy ou encore Grégoire Barrère.

Roland-Garros

Finale historique, Razzano euphorique : Le Top 50 des matches marquants de Roland

IL Y A 5 HEURES

Djokovic et Nadal aussi mobilisés ?

D’autres joueurs étrangers, actuellement confinés chez eux à proximité, comme Novak Djokovic et Daniil Medvedev à Monaco, pourraient être invités à y participer également. Cet éventuel circuit, qui s’élaborerait en collaboration avec la Fédération française de tennis, permettrait de relancer quelque peu l’économie du tennis, au point mort en France. Et il ne serait pas isolé en Europe. En Espagne, le journal Marca a fait état d’un projet similaire auquel pourrait notamment participer Rafael Nadal.

En évitant les voyages et les échanges entre pays qui caractérisent habituellement le tennis, il s’agirait ainsi de soutenir au moins localement les clubs qui souffrent le plus de l’arrêt forcé des compétitions. Sur le plan financier, la Fédération britannique (LTA) est la seule, pour le moment, à avoir annoncé un plan concret pour maintenir à flot son tennis (22,6 millions d’euros investis) aussi bien amateur que professionnel (subventions pour les joueuses et joueurs classés entre la 101e et la 750e places mondiales).

Roland-Garros

Le jour où Henin a fait sortir Serena de ses gonds : revivez une demie d'anthologie sur Eurosport 1

IL Y A 6 HEURES
Tennis

"Surveillez les plus vieux, ils seront encore au top quand le jeu reprendra"

IL Y A 7 HEURES
Dans le même sujet
Tennis
Partager avec
Copier
Partager cet article

Dernières infos

Roland-Garros

Finale historique, Razzano euphorique : Le Top 50 des matches marquants de Roland

IL Y A 5 HEURES

Vidéos récentes

Tennis

"Surveillez les plus vieux, ils seront encore au top quand le jeu reprendra"

00:04:29

Les plus lus

Liga

Une décote de 100 millions : Dembélé, l'inexorable dégringolade

IL Y A 15 HEURES
Voir plus