Pour un ATP 500, Acapulco dispose d'un très beau plateau. Et si Alexander Zverev, exclu après son coup de sang, n'en fait plus partie, les autres ténors tiennent à faire respecter leur rang. Ce ne sont pas les adversaires de Daniil Medvedev, Rafael Nadal ou Stefanos Tsitsipas qui diront le contraire. Le Russe a largement dominé Pablo Andjuar (6-1, 6-2), l'Espagnol concassé Stefan Kozlov (6-0, 6-3) et le Grec laminé Jeffrey John Wolf (6-1, 6-0).
Tennis, cyclisme, les sports d'hiver, la Coupe de France... Abonnez vous à Eurosport pour ne rien rater des plus grands événements !

Zverev a fracassé la chaise de l'arbitre : son incroyable pétage de plombs en vidéo

ATP Acapulco
Deux mois sans jouer et 25000 dollars d'amende avec sursis: fallait-il sanctionner Zverev davantage?
08/03/2022 À 17:55
Pour Medvedev, le très probable futur numéro un mondial, l'affaire a été entendue rapidement dans chacun des deux sets après un break sur le premier engagement d'Andujar à chaque fois. Ne lui restait plus qu'à être solide sur son service, ce qu'il a fait (une seule balle de break concédée) pour s'en aller se qualifier tranquillement (6-1, 6-2 en 1h04). En quart, la tête de série numéro un affrontera Yoshihito Nishioka, vainqueur de Taylor Fritz (3-6, 6-4, 6-2). Dans cette partie de tableau, l'autre quart de finale opposera Rafael Nadal à Tommy Paul.

Du bon Medvedev en mode express : Le résumé de son succès sur Andujar

L'Espagnol, qui a assuré avoir tiré un trait sur la place de numéro un mondial, s'est baladé face à Stefan Kozlov en huitièmes. L'Américain a pris la foudre dans une première manche perdue 6-0 avant de résister, et même de prendre une fois le service de Nadal avant de s'incliner logiquement (6-0, 6-3 en 1h17). Dernier gros bras à entrer en lice, Stefanos Tsitsipas a été le plus impressionnant, ne passant que 49 minutes sur le court pour battre Jeffrey John Wolf (6-1, 6-0). En quart, il défiera un autre américain, Marcos Giron.

49 minutes et un record personnel : Tsitsipas n'a vraiment pas traîné

ATP Acapulco
Nadal savoure sa cure de jouvence : "A mon âge, j'accorde plus de valeur à ces victoires"
27/02/2022 À 10:19
ATP Acapulco
Agressivité et volées inspirées : comment Nadal a conquis sa 4e couronne au Mexique
27/02/2022 À 07:43