Pour Arthur Rinderknech et Thanasi Kokkinakis, c'était un grand jour. A Adélaïde, l'un des deux allait décrocher samedi le premier titre de sa carrière. Malheureusement pour le Français, battu en trois manches (6-7, 7-6, 6-3), la balance a penché du côté du local. Très local, même. Car Thanasi Kokkinakis a grandi à Adélaïde. L'Australien est vraiment chez lui ici. Il n'y avait pas de meilleur endroit au monde pour lui pour ouvrir son palmarès.
L'histoire est belle pour cet ex-grand espoir du tennis australien, qui avait affiché dès son plus jeune âge de sacrées promesses, avant de voir sa carrière pourries par toute une série de blessures. Kokkinakis tente en ce début d'année un nouveau retour au plus haut niveau et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il démarre fort. Lors des deux tournois organisés en deux semaines à Adélaïde, il a joué deux finales. Il avait perdu la première contre Gaël Monfils la semaine dernière. Cette fois, il est allé au bout.

Rinderknech lâché par sa première au pire moment

ATP Adelaide
Nouveau palier : Rinderknech étrille Moutet et s'offre une première finale ATP
14/01/2022 À 08:22
Pourtant, comme contre Monfils le week-end précédent, l'Australien a cédé la première manche après une grosse bagarre. Tout s'est joué au jeu décisif. Les 13 premiers points ont été remportés par les serveurs, avant qu'Arthur Rinderknech ne saute sur l'occasion sur le 14e pour prendre ce tie-break, 8 points à 6. Mais autant Kokkinakis avait lâché prise contre Monfils, autant il s'est accroché cette fois, comme il l'a d'ailleurs fait tout au long de la semaine, où rien n'a été simple pour lui.
Le deuxième set s'est lui aussi décidé au tie-break. Et malgré un mini-break d'avance (2-0), Rinderknech a rapidement été débordé. En réalité, on sentait un peu le vent tourner depuis quelques jeux. Alors que Kokkinakis enquillait les jeux blancs, le Français commençait à piocher. Dans cette fin de deuxième manche, sa première balle a commencé à se montrer moins fidèle. Le physique a peut-être un peu coincé, lui aussi.
Une fois revenu à hauteur, le chouchou du public a enfoncé le clou d'entrée en breakant dès le premier jeu du dernier acte. C'était dès lors plié. Kokkinakis servait trop bien (trois points perdus sur ses sept derniers jeux de service !) pour être menacé, d'autant que de son côté, Arthur Rinderknech a commencé à accumuler les fautes. Il s'est finalement incliné assez logiquement, mais cette semaine marque un nouveau pas en avant pour lui. Lundi, pour la première fois, il figurera dans le Top 50 (48e).
ATP Adelaide
Paire a fait illusion un set, avant de s'effondrer : le résumé de sa défaite
11/01/2022 À 12:16
ATP Adelaide
Monfils fonce en finale
08/01/2022 À 11:53