Tennis
ATP Cup

Un gros trou d'air, mais Nadal conclut pour l'Espagne

Partager avec
Copier
Partager cet article

Rafael Nadal lors de l'ATP Cup 2020

Crédit: Getty Images

ParMaxime Battistella
04/01/2020 à 13:16 | Mis à jour 04/01/2020 à 13:57

ATP CUP - En battant Nikoloz Basilashvili 6-3, 7-5, samedi à Perth, Rafael Nadal a assuré le succès de l'Espagne face à la Géorgie à l'issue du second match de simple dans le groupe B. Mais le n°1 mondial a bien peiné pour conclure. Il avait deux breaks d'avance dans la seconde manche et s'est fait rejoindre à 5-5 avant de reprendre le dessus.

Le numéro 1 mondial commence 2020 comme il a terminé 2019 : les bras levés avec le maillot espagnol sur le dos. A peine plus d’un mois après avoir offert la victoire à son pays en Coupe Davis, Rafael Nadal a repris la compétition avec bonheur samedi à Perth. En s’imposant en deux sets (6-3, 7-5) contre Nikoloz Basilashvili, il a bien terminé le travail initié par Roberto Bautista Agut, vainqueur écrasant (6-0, 6-0) en ouverture du 679e mondial Aleksandre Metreveli. Victorieuse de la Géorgie, l’Espagne soigne ainsi son entrée dans cette nouvelle ATP Cup en partageant la tête du groupe B avec le Japon.

Contre un adversaire qu’il a l’habitude de martyriser – il mène 3-0 dans leurs duels et lui a infligé un cinglant 6-1, 6-0 à Rome en mai dernier –, Nadal pouvait aborder cette première en 2020 avec confiance. Mais Basilashvili ne s’est pas présenté sur le court en victime expiatoire. Pied au plancher, il a d’entrée frappé dans tout ce qui bougeait avec pas mal de réussite, s’octroyant un break initial qu’il n’a, malheureusement pour lui, pas su confirmer.

ATP Cup

"Attribuer des points lors de l'ATP Cup est une grande injustice"

14/01/2020 À 20:24

Nadal a de la marge

Déjà très en jambes, le Majorquin a attendu son heure pour faire la différence, et à 4-3 en sa faveur, il s’est détaché à la suite d’une série de passings inspirés. Une fois en tête, Nadal a pris confiance et s’est rapidement échappé dans le second acte, avec un double break à la clé (6-3, 5-2). Mais Basilashvili n’a pas baissé la tête : agressif et prenant sa chance avec courage, il a refait une partie de son retard. Puis, il a profité d’une réelle crispation du numéro 1 mondial pour revenir à hauteur.

Encore loin de son meilleur niveau, Nadal a joué trop court par séquences et n’a pas servi aussi bien qu’en fin de saison dernière (63 % "seulement" de premières balles). La balle n’est pas vraiment sortie de sa raquette comme il le désirait et l’Espagnol l’a bien montré. Mais malgré sa frustration, il a su faire l’effort mental nécessaire pour rafler la mise en remportant les deux derniers jeux.

ATP Cup

Di Pasquale: "C'est ridicule de garder deux compétitions par équipe"

14/01/2020 À 20:16
ATP Cup

Bien lancée, l’ATP Cup a-t-elle déjà gagné la partie contre la Coupe Davis ?

13/01/2020 À 15:34
Dans le même sujet
TennisATP Cup
Partager avec
Copier
Partager cet article