C'était un premier test d'envergure quelques semaines après avoir subi une intervention chirurgicale au coude. Et Stefanos Tsitsipas l'a plutôt bien passé, malgré la défaite lundi. Le numéro 4 mondial a fini par rendre les armes après un sacré combat face à Diego Schwartzman (6-7, 6-3, 6-3) de près de trois heures de jeu (2h43 exactement). Grâce à ce succès, "Peque" a assuré la victoire de l'Argentine sur la Grèce dans le groupe D, puisque Federico Delbonis avait dominé Michail Pervolarakis (7-6, 6-1) dans le premier simple. Battus à deux reprises en deux rencontres, Tsitsipas et ses compatriotes ne verront donc pas les demi-finales de l'ATP Cup.
De grande qualité, le duel a particulièrement tenu ses promesses pendant un set et demi. Visiblement capable de servir à pleine puissance, Tsitsipas a pris confiance en tenant aisément ses jeux de service pour prendre peu à peu le dessus à la fin de la première manche. Après avoir obtenu les trois premières balles de break du match, synonymes de balles de set à 6-5, il a vu son audace récompensée en convertissant sa 5e opportunité dans le tie-break.
ATP Cup
Le Canada domine l'Espagne en finale et remporte l'ATP Cup
09/01/2022 À 11:04

Encore un peu court physiquement, Tsitsipas est néanmoins sur la bonne voie

Libéré, il a ébloui par séquences, comme lorsqu'il a lâché un revers long de ligne canon à 145 km/h. Sur sa lancée, le numéro 4 mondial a même breaké d'entrée de deuxième set, avant de rendre son avantage dans la foulée. Guerrier et toujours aussi rapide pour couvrir son terrain, Schwartzman a eu le mérite de s'accrocher, avant d'accélérer à son tour à partir de 3-3. Ce fut le début d'une série de cinq jeux consécutifs pour l'Argentin qui a alors fait basculer la dynamique du match en sa faveur avec un break d'avance dans le set décisif (6-7, 6-3, 2-0).
Visiblement plus marqué physiquement, en manque de jambes - ce qui était attendu compte tenu de la pause forcée due à son opération -, Tsitsipas s'est battu, privilégiant la filière courte. Mais son pourcentage de premières balles a chuté (54 % sur le match, malgré 10 aces) et il s'est globalement montré moins précis. Si la régularité à l'échange de son adversaire a eu logiquement raison de lui, le Grec peut être satisfait : à deux semaines de l'Open d'Australie, il est indubitablement sur la bonne voie.
A noter qu'avec deux victoires en deux rencontres, l'Argentine jouera sa qualification pour le dernier carré de cette ATP Cup face à la Pologne qui a le même bilan.
ATP Cup
Le Canada rejoint l'Espagne en finale
08/01/2022 À 10:29
ATP Cup
Bautista Agut et Carreno Busta envoient l'Espagne en finale
07/01/2022 À 08:10