Le plus grand, c’est Del Potro. L’Argentin a eu beau rendre treize centimètres à son adversaire, l’Américain Reilly Opelka, dans un duel de gabarits XXL (1,98m contre 2,11m), c’est lui qui a eu le dernier mot pour passer avec réussite son premier test consistant depuis son retour de blessure (6-4, 6-4), jeudi à Delray Beach.
Pour son deuxième match après une pause de quatre mois imposée par une fracture de la rotule droite, le 4e joueur mondial a fait dans le sérieux, s’appuyant sur son coup droit et un mental d’acier dans les moments-clés pour faire la différence. Costaud, il n’a concédé aucune balle de break, contrairement à son adversaire, coupable d’une faute en coup droit à un jeu partout qui a rapidement permis à la Tour de Tandil de prendre les commandes dans le premier set pour ne plus jamais les lâcher (6-4).
Dans la deuxième manche, le récent vainqueur du tournoi de New York s’est accroché mais son revers l’a trahi à 4-4 pour permettre à Del Po de breaker puis de conclure derrière sur un jeu blanc et sa première balle de match. Voilà le lauréat de l’US Open 2009 en quart de finale du tournoi floridien pour la quatrième fois en cinq participations. Un autre américain et un tout autre profil, Mackenzie McDonald et son mètre soixante-dix-huit, se dresse sur sa route ce vendredi. L'occasion idéale, sur le papier, de continuer à emmagasiner de la confiance et retrouver toutes ses sensations.
Tokyo 2020
Après son titre londonien, le doublé : Murray avait terrassé Del Potro à Rio
13/04/2021 À 11:25
Tokyo 2020
Émotion garantie : il y a 5 ans, Del Potro éliminait Nadal à l'issue d'un "must" de demi-finale
08/04/2021 À 11:12
Tennis
Tout ne va pas si mal en 2020 : Del Potro a repris l'entraînement
21/07/2020 À 14:18