Getty Images

Gaël Monfils en finale après le forfait de Dominic Thiem

Thiem forfait, Monfils file en finale

Le 05/01/2018 à 18:59Mis à jour Le 05/01/2018 à 19:30

ATP DOHA - Gaël Monfils a son billet pour la finale. Il est qualifié après le forfait sur maladie de l'Autrichien Dominic Thiem, que le Français devait affronter vendredi en demi-finale. Monfils jouera samedi face au jeune Russe Andrey Rublev, vainqueur dans la douleur de l'Argentin Pella.

Premier tournoi de l'année et première finale pour Gaël Monfils. Le Français a bénéficié ce vendredi du forfait de Dominic Thiem, tête de série numéro un. L'Autrichien, malade et fiévreux, n'était pas en mesure de se présenter sur le court. Sans combattre, Monfils continue donc d'avancer et il tentera samedi de décrocher son premier titre depuis l'été 2016 lorsqu'il s'était imposé à Washington. En attendant, il compte d'ores et déjà autant de finales en 2018 que sur l'ensemble de la saison dernière...

Dernière tête de série encore en lice, Thiem venait de son côté de se hisser dans le dernier carré d'un tournoi sur dur pour la première fois depuis février 2016 après avoir battu le jeune Stefanos Tsitsipas jeudi. Mais son coach, Günter Bresnik, a confié au site tennisnet.com que son protégé n'était pas au mieux. "Il est cloué au lit avec de la fièvre alors jouer au tennis est hors de question pour l'instant", a-t-il expliqué. Bresnik a d'ailleurs ajouté que la fièvre était si élevée que, pour l'heure, Thiem ne pouvait envisager de prendre l'avion pour l'Australie.

Dans un communiqué, Thiem, N.5 mondial, a précisé qu'il avait la grippe et une "très forte fièvre". "Il est très regrettable que je ne sois pas en mesure de jouer la demi-finale contre Gaël", a déclaré Thiem. "J'aurais aimé honorer le match, mais mon état actuel de santé ne me le permet pas. Je suis grippé et j'espère me rétablir le plus vite possible."

Rublev en finale

Pour Gaël Monfils, une confrontation avec Dominic Thiem aurait constitué un bon étalonnage avant l'Open d'Australie, mais le Parisien ne va pas se plaindre. Il est en quête de confiance et de sensations en ce début de saison. Absent depuis le début du mois de septembre et son élimination à l'US Open, Monfils est en phase de reprise. Un titre à Doha pour commencer l'année serait un remède idéal et l'occasion d'entamer un début de remontée au classement. 6e mondial fin 2016, il a perdu 40 places la saison dernière.

Ce sera samedi la 27e finale de la carrière de Gaël Monfils. Il ne s'est imposé que six fois pour vingt défaites. Un ratio bien faiblard qui pourrait venir le hanter à nouveau, surtout à Doha, où il s'est déjà incliné à trois reprises en finale, en 2006 (Federer), 2012 (Tsonga) et 2013 (Nadal). Mais il pourrait avoir un bon coup à jouer cette fois. Son dernier adversaire sur la route du titre sera soit le jeune Russe Andrey Rublev, tombeur de l'Argentin Guido Pella au terme d'un match accroché (6-2, 4-6, 7-6 [2]). Rublev, qui flirte à tout juste 20 ans avec le Top 30, disputera contre le Tricolore sa deuxième finale en carrière (après Umag la saison dernière), la première sur dur.

Vidéo - Rublev a bataillé pour arracher sa place en finale face à Monfils

02:33
0
0