Getty Images

Présentation Doha : Djokovic pour ouvrir en patron, Khachanov pour surfer sur sa vague

Djokovic pour ouvrir en patron, Khachanov pour surfer sur sa vague

Le 31/12/2018 à 11:00

ATP DOHA – Vainqueur en 2016 et 2017, Novak Djokovic a décidé de retourner au Qatar cette année pour entamer sa saison. Le Serbe, plutôt fringant à Abu Dhabi ces derniers jours, sera le grand favori d'un tournoi où il pourrait retrouver le jeune Russe Karen Khachanov, son bourreau en finale du Masters 1000 de Bercy début novembre.

Qatar ExxonMobil Open

ATP 250
Pays : Qatar
Dates : 31 décembre – 5 janvier
Dotation : 1 416 000 dollars
Tenant du titre : Gaël Monfils

En place depuis 1993, le tournoi qatari est un rendez-vous incontournable du début de saison depuis 25 ans. Doha, un endroit idéal pour débuter une saison, principalement pour les nombreux joueurs effectuant leur préparation physique dans le Golfe. Les températures douces (entre 15 et 30 degrés en période hivernale) à cette époque de l'année font de cet événement un parfait compromis avant de partir à Melbourne. Attractif financièrement, le Qatar Open l'est tout autant au niveau structurel, le polyvalent Khalifa International Tennis and Squash Complex répondant totalement aux besoins des joueurs.

Forces en présence

Tournoi 250 très richement doté (presque le triple du prize money de Brisbane, par exemple), Doha attire régulièrement un grand nombre de ténors du circuit, qui y trouvent par ailleurs un cadre parfait pour lancer leur saison. C'est encore le cas cette année, même si on a déjà connu des plateaux encore plus denses au Qatar. Mais tout de même. La seule présence du numéro un mondial, Novak Djokovic, suffit à donner du relief à cette édition 2019. Il est désormais un habitué. Absent l'an dernier, il était en revanche à Doha en 2015, 2016 et 2017, décrochant le titre lors de ses deux dernières participations.

Face au Djoker, deux autres gros clients sur le papier : Dominic Thiem, qui a fini 2018 au 8e rang mondial, et peut-être plus encore Karen Khachanov. Le Russe a bouclé le dernier exercice en boulet de canon en s'offrant à Bercy son premier titre de premier plan. A Paris, il avait battu un certain Novak Djokovic en finale. Il faut ensuite aller chercher au-delà du Top 20 pour trouver les autres principaux concurrents de ce tournoi de Doha, comme Marco Cecchinato, Nikoloz Basilashvili, David Goffin ou Roberto Bautista Agut.

Vidéo - Abu Dhabi - Djokovic : ''Surfer sur ma bonne dynamique''

00:42

Le tableau

Ici, pas de passe-droit au premier tour. Aucune tête de série ne bénéficie de "bye" et tout le monde entre donc dès les 16es de finale. Djokovic débutera sa campagne 2019 face au voisin bosnien Damir Dzumhur. Un gros serveur (Fucsovics ou Copil) à l'attendra ensuite en huitièmes si tout se passe bien, puis éventuellement Basilashvili en quarts. Mais tout le monde a déjà les yeux tournés vers une potentielle demi-finale contre Karen Khachanov. Attention quand même : le Russe a tiré le gros lot avec un choc initial contre Stan Wawrinka. Dominic Thiem commencera lui contre Pierre-Hugues Herbert. L'autre Français du tableau, Adrian Mannarino, affronte Dusan Lajovic.

Les quarts théoriques

Novak Djokovic (Ser/N.1) – Nikoloz Basilashvili (Geo/N.5)
Karen Khachanov (Rus/N.3) – Roberto Bautista Agut (Esp/N.7)
Marco Cecchinato (Ita/N.4) – David Goffin (Bel/N.6)
Dominic Thiem (Aut/N.2) – Fernando Verdasco (Esp/N.8)

L'homme à suivre : Karen Khachanov

La "Next Gen" a accompli quelques pas en avant en 2018 et on attendra d'elle qu'elle confirme ces avancées cette année. Karen Khachanov est peut-être le joueur que l'on attend de voir avec le plus d'impatience en ce début de saison parmi la jeune garde. Vainqueur à Moscou et surtout à Paris de son tout premier Masters 1000, le Russe parviendra-t-il à surfer début 2019 sur sa jolie vague de l'automne 2018 ?

A 22 ans, il a sans aucun doute les armes tennistiques pour jouer un rôle majeur dans les années à venir, et mentalement, il a impressionné lors de sa mue automnale. Maintenant, il se sait attendu et, d'une certaine manière, le plus dur commence pour lui. A Abu Dhabi, il a battu Thiem deux fois et perdu contre Djokovic. Deux joueurs qu'il pourrait retrouver à Doha cette semaine...

Vidéo - Di Pasquale : "J'ai tout de suite vu du Safin en Khachanov"

04:32

La stat : 5

Doha, c'est le terrain de jeu préféré du tennis français. En dehors des tournois hexagonaux, c'est ici que les joueurs tricolores ont obtenu le plus de titres depuis le début des années 2000 : cinq, de Fabrice Santoro en 2000 à Gaël Monfils l'an dernier en passant par Nicolas Escudé (2004), Jo-Wilfried Tsonga (2012) et Richard Gasquet (2013). Peu de chances malheureusement que l'euphorie bleue se prolonge dans le désert cette année. Avec les seuls Herbert et Mannarino dans le tableau, c'est peu dire qu'il serait étonnant de voir un 6e Français apposer son nom au palmarès le week-end prochain...

Gaël Monfils lors du tournoi ATP de Doha

Gaël Monfils lors du tournoi ATP de DohaGetty Images

0
0