Il pouvait s'offrir un match de gala face à une légende du jeu sur le retour. Mais Jérémy Chardy ne sera finalement pas au rendez-vous face à Roger Federer qui rejouera mercredi pour la première fois en compétition depuis 13 mois. Le Palois n'a pu franchir l'obstacle Daniel Evans mardi au 1er tour du tournoi ATP 250 de Doha, la faute notamment à une incapacité à saisir ses occasions (2 balles de break converties sur 18). Quart-de-finaliste brillant la semaine dernière à Rotterdam, il n'a pu enchaîner, s'inclinant finalement en trois sets (6-4, 1-6, 6-2) et 2h15 de jeu.
L'occasion était peut-être trop belle. Jérémy Chardy a-t-il trop pensé à un éventuel duel face à Roger Federer ? Ce serait peut-être un diagnostic un peu trop dur et injuste pour Daniel Evans, solide joueur du Top 30 (28e alors que le Français est 54e) qui l'avait d'ailleurs largement battu à Melboune en préparation à l'Open d'Australie sur la route de son premier titre. Toujours est-il qu'un constat s'impose : pendant les deux tiers du match, le Palois a été globalement dominateur mais n'a pu le concrétiser totalement au score. Ce fut notamment le cas dans un premier set où, malgré 10 balles de break, il a été incapable de ravir l'engagement adverse et s'est retrouvé à faire la course derrière.
Tokyo 2020
Chardy souriant après sa défaite en quart contre Zverev : "Je n'ai pas pris beaucoup de plaisir"
29/07/2021 À 15:25

Federer a supervisé une partie du match dans les tribunes

On peut d'ailleurs aussi se demander si Federer, lui-même, n'a pas eu un impact sur le résultat du match. En pleine partie, le Suisse est ainsi apparu dans les tribunes pour superviser avec son équipe son futur adversaire. Un spectateur pas comme les autres que les deux acteurs ont peut-être remarqué. Mais en toute honnêteté, Chardy n'a pas semblé en souffrir, bien au contraire : c'est pendant ce laps de temps qu'il a enfin fait la différence en début de deuxième set, saisissant enfin une occasion, à sa 14e opportunité, de faire le break. Dans la foulée, le Français s'est envolé, multipliant les coups droits gagnants, face à un adversaire qui semblait atteint physiquement (6-4, 1-6).
Mais en début de troisième set, alors que Federer avait déserté les tribunes, il a suffi d'un moment d'inattention de Chardy pour que la dynamique bascule dans l'autre sens. Exploitant un peu mieux les conditions venteuses et faisant souffrir le Français avec son slice de revers rasant, Evans a saisi sa première opportunité pour faire le break d'entrée d'un superbe passing de coup droit long de ligne. Et Chardy ne s'en est jamais remis, abandonnant même une dernière fois son engagement alors qu'il servait pour rester dans le match.
Evans défiera donc Federer pour son grand retour, un sacré coup d'oeil du destin quand on sait que le Britannique avait également été le premier adversaire du Suisse lors de son premier come-back (consécutif à une arthroscopie du genou gauche alors) en Hopman Cup en janvier 2017. Ces derniers jours, il a également fait une vingtaine de sets d'entraînement face au "Maestro" à Dubaï. Ses repères l'aideront-ils ou profiteront-ils à Federer ? Réponse mercredi.
Tokyo 2020
Chardy - Barrios EN DIRECT VIDEO
24/07/2021 À 04:45
ATP Londres
Murray expédie Paire pour son retour à la compétition
15/06/2021 À 13:34