AFP

ATP 500 Dubaï : Jo-Wilfried Tsonga sorti en quarts par Tomas Berdych (6-4, 6-3)

Ce Tsonga-là ne pouvait pas faire le poids face à Berdych

Le 27/02/2014 à 18:41Mis à jour Le 28/02/2014 à 18:08

Décevant dans le jeu, en difficulté sur son service, Jo-Wilfried Tsonga a été éliminé logiquement par Tomas Berdych (6-4, 6-3), en quarts de finale à Dubaï.

L'aventure s'arrête là pour Jo-Wilfried Tsonga. Le Français, tête de série numéro cinq dans ce tournoi de Dubaï, a été éliminé en deux sets (6-4,6-3) par Tomas Berdych, tête de série numéro trois. Trop imprécis dans son jeu et au service, trop statique dans ses déplacements, le Manceau n'a rien pu faire face à un Tchèque très solide. Le numéro six mondial mondial retrouvera en demi-finale Philipp Kolschreiber, l'Allemand ayant battu un peu plus tôt le Tunisien Jaziri (6-2, 6-3).

On savait que ce match se jouerait essentiellement sur la qualité de service des deux joueurs et on ne s'était pas trompé. Que ce soit dans la première ou la deuxième manche, les deux joueurs ont fait preuve d'une grosse puissance au service, incitant de part et d'autre à raccourcir au maximum les échanges en prenant la balle le plus tôt possible.

Un service trop friable

Tsonga comme Berdych ont tous deux dépassé les 80% de points marqués sur leur premières balles, montrant bien que leur engagement est l'un de leurs points forts. Mais la différence, si importante, se situe dans le pourcentage de premières balles. Alors que le Tchèque a affiché une moyenne constamment au-dessus des 65% (ce qui est relativement bon), le Français s'est distingué avec un très faible 48%. Friable sur toutes ses mises en jeu, le numéro dix mondial a longtemps résisté au récent demi-finaliste de l'Open d'Australie.

Du moins jusqu'à 5-4 dans la première manche. Le moment choisi par Tsonga pour céder sa mise en jeu, sur une double-faute et offrir le premier set à Berdych (6-4). Plus solide en fond de court, plus mobile et efficace dans ses mouvements vers l'avant malgré sa grande taille (1,96 m), le Tchèque a su résister aux assauts du Français dans la deuxième manche, repoussant notamment quatre balles de break à 3-3.

Berdych n'a jamais hésité à allonger les échanges lors des moments difficiles, profitant de la fébrilité de Tsonga pour conclure les points décisifs. Et, lors du jeu suivant, le sixième joueur mondial a su accélérer pour s'emparer à nouveau du service de Tsonga, encore sur une double-faute du Manceau. Le match conclu sur son service, Tomas Berdych rejoint l'Allemand Philipp Kohlschreiber en demi-finale du tournoi dubaïote, sans jamais avoir été exceptionnel mais en affichant une réelle solidité du fond du court.

0
0