Getty Images

Tsitsipas enchaîne et atteint le dernier carré

Tsitsipas enchaîne et atteint le dernier carré

Le 27/02/2020 à 17:07Mis à jour Le 27/02/2020 à 19:23

ATP DUBAÏ - Vainqueur à Marseille dimanche, Stefanos Tsitsipas s'est qualifié pour le dernier carré aux Émirats après son succès sur Jan-Lennard Struff. La tête de série numéro 2 a dû refaire son set de retard mais a pu laisser exploser sa joie au bout des 2h22 de jeu (4-6, 6-4, 6-4). Il affrontera Daniel Evans pour une place en finale.

Il a bataillé, mais il est toujours en vie. Finaliste l’an passé à Dubaï, Stéfanos Tsitsipas sera bien au rendez-vous du dernier carré. Le Grec, tête de série numéro 2 du tournoi, est parvenu jeudi à renverser l’Allemand Jan-Lennard Struff (4-6, 6-4, 6-4) après quasiment deux heures et demie (2h22 de jeu précisément) d’une empoignade de haut niveau. Pour retrouver la finale aux Emirats arabes unis, il devra se défaire de Daniel Evans.

Vidéo - Struff - Tsitsipas: Le résumé

03:15

Les meilleurs joueurs du monde se distinguent par leur capacité à gagner, en toutes circonstances. Stefanos Tsitsipas a encore prouvé qu’il faisait bien partie de cette caste jeudi. Alors qu’il avait perdu ses deux précédents duels sur le circuit face à Jan-Lennard Struff, il a réussi à trouver la solution dans le money time, fournissant un bel effort aussi bien mentalement que physiquement. C’est son 7e succès consécutif après son titre à Marseille la semaine dernière.

Tsitsipas a été lucide tactiquement

Malgré un vent tourbillonnant, les deux hommes ont fait le spectacle. Struff a posé beaucoup de problèmes à son adversaire par sa puissance et son audace (41 coups gagnants). C’est d’ailleurs au filet à l’issue d’un échange à couteaux tirés que l’Allemand est allé chercher le premier set. Mais Tsitsipas a su opérer un ajustement tactique, constatant qu’il ne gagnerait pas la bataille du fond du court en cadence. Il a profité d’un léger relâchement adverse en début de deuxième acte pour varier davantage, alternant slices bas en revers et trajectoires plus bombées.

Contraint de s’ajuster, Struff a alors concédé pour la première fois son service (4-6, 2-0) et n’a pu refaire son retard dans cette manche. Il a néanmoins eu le courage de sauver pas moins de quatre balles de break d’entrée de troisième set pour espérer faire basculer à nouveau la dynamique. Mais dans un ultime effort à 4 jeux partout, Tsitsipas a fait la différence décisive en sortant quelques passings et défenses dont il a le secret.

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313