Getty Images

Tsitsipas interpellé par sa mère : "Beaucoup de grands joueurs étaient suivis par leurs parents"

Tsitsipas interpellé par sa mère : "Beaucoup de grands joueurs étaient suivis par leurs parents"

Le 28/02/2020 à 18:48Mis à jour Le 28/02/2020 à 19:00

ATP DUBAÏ – Qualifié pour la finale après sa victoire sur Daniel Evans, Stefanos Tsitsipas s'est trouvé face à sa mère, Julia Apostoli, en conférence de presse. La raison ? Ses déclarations à propos de la trop grande implication de ses parents dans sa vie. Sa mère est venue pour lui demander s'il "savait combien de grands joueurs avaient été aidés par leurs parents ?" Cocasse.

"Parfois et honnêtement, je suis fatigué d’eux, de les avoir tout le temps. En même temps, c’est ma famille et je les aime. Ce n’est pas facile de voyager avec votre famille. Parfois, j’ai l’impression que ma mère et mon père sont beaucoup trop impliqués dans ma vie sur et en dehors du court, mais peut-être plus sur le court." Quand il a eu ces mots en conférence de presse, Stefanos Tsitsipas ne s'attendait pas à voir sa mère débarquer au milieu des journalistes. C'est pourtant ce qu'elle a fait ce vendredi.

"Est-ce qu'elle a lu mes déclarations d'il y a quelques jours ? C'est pour ça qu'elle est là, n'est ce pas ?" Quand il a vu un visage familier, celui de sa mère, parmi les journalistes après sa victoire face à Daniel Evans, Stefanos Tsitsipas a compris. "Je ne suis pas sûr que tu saches combien de grands joueurs étaient suivis par leurs parents", lui a alors lancé celle-ci dans un sourire.

" Tu peux être le premier"

Le 6e joueur mondial ne s'est pas démonté. "Oui, des femmes pour la plupart. Pas tant d'hommes que ça. En ce moment, il n'y en a pas tant que ça qui sont suivis par leurs parents, à l'exception d'Alexandre Zverev", a-t-il rétorqué. Julia Apostoli a répondu en évoquant les cas de Marat Safin et Andrey Rublev entraînés par leur mère. "Martina Hingis, Steffi Graff, Sanchez-Vicario, Capriati et d'autres. Beaucoup de très grands joueurs…", a-t-elle poursuivi.

Visiblement un peu agacé par cet échange, Tsitsipas a tenté d'avoir le dernier mot en demandant des "noms d'hommes qui ont gagné des titres du Grand Chelem, qui étaient top 5 et suivis par leurs parents". "Tu peux être le premier", a renvoyé Julia Apostoli du tac au tac. Incapable d'argumenter un peu plus, le joueur grec a alors rendu les armes, mettant fin à l'échange.

Vidéo - Tsitsipas - Evans : Le résumé

02:40
Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313