Getty Images

Pas de décima verte pour Roger Federer, battu par Borna Coric en finale

Décima et place de n°1 : Federer laisse tout en suspens

Le 24/06/2018 à 15:19Mis à jour Le 24/06/2018 à 16:04

ATP HALLE - Roger Federer n'arrivera pas à Wimbledon avec une décima dans ses bagages. Le Suisse, en lice pour remporter une dixième fois le Gerry Weber Open, a été battu ce dimanche par un Borna Coric des grands jours (7-6, 3-6, 6-2). Le Croate remporte son deuxième titre ATP en carrière, 96 de moins que son adversaire, qui descendra au 2e rang mondial avant de rejoindre Wimbledon.

Cette fois-ci, ce n'est pas passé. Pour la troisième fois de sa carrière, Roger Federer a perdu une finale à Halle. Après Lleyton Hewitt en 2010 et Tommy Haas en 2012, c'est au tour de Borna Coric de couper l'herbe sous le pied du Suisse au Gerry Weber Open. Le Croate de 21 ans a déjoué tous les pronostics en s'offrant la finale et son plus beau titre (7-6, 3-6, 6-2). Si son prestigieux adversaire pointe toujours à 98 trophées, son bourreau du jour décroche ce dimanche le deuxième de sa carrière.

En plus de cette décima verte, Roger Federer laisse filer du même coup la place de n°1 mondial Rafael Nadal à une semaine du début de Wimbledon. Il devait absolument s'imposer pour conserver le trône reconquis grâce à sa victoire à Stuttgart la semaine passée. Après avoir battu Rafael Nadal (Bâle 2014, Cincinnati 2016) et Andy Murray (Dubaï 2015, Madrid 2017), Coric s'offre avec Federer un nouveau scalp de ténor.

Cette semaine a été compliquée pour Federer. Deux balles de match sauvées face à Benoit Paire au 2e tour, puis deux victoires étriquées (7-6, 7-5) face à Matthew Ebden et Denis Kudla n'ont pas été pour rassurer pleinement le Suisse. Cette finale de dimanche laissera définitivement un goût amer au nonuple vainqueur de Halle, qui a pourtant eu le match en main avant de céder face à la fougue de son jeune adversaire. Déjà, plus tôt cette saison, le Croate n'a pas été loin de réaliser un coup fumant face à lui à Indian Wells. Il a confirmé son allant sur le gazon allemand, où il n'avait jamais passé le 2e tour auparavant.

Pas de décima à Halle, ni de 100e titre à Wimbledon

La première manche a été décisive dans son succès du jour. Le Suisse a longtemps été injouable sur sa mise en jeu tout au long du premier acte, ne cédant que trois points avant le jeu décisif. Et il a suffi d'un passing mal négocié par le numéro un mondial pour laisser son adversaire en vie. Rebelote dans le tie-break qui a suivi où Federer n'est pas parvenu à remporter une des deux balles de set qu'il a eues dans sa raquette. Coric, lui, n'a pas failli à la tâche sur sa première occasion du set.

Coric a cédé la deuxième manche sur un break trop facilement donné : une volée envoyée dans le filet a relancé le Suisse qui n'en demandait pas tant. Ce n'était que partie remise pour le Croate qui n'a pas baissé la tête dans le dernier acte. C'est lui qui est venu chercher son premier break du match dans le sixième jeu du troisième set et qui a terminé le travail à 6-2 pour s'offrir un dernier break et la victoire. Pas mal pour une première finale sur gazon...

Suite à sa semaine de rêve, où il aura fait tomber Zverev et Federer en quelques jours, il sera récompensé lundi par une 21e place mondiale, meilleur classement en carrière. Federer, lui, reviendra à la deuxième mondiale jusqu'à Wimbledon. Lui qui pouvait viser un 100e titre à Londres n'aura pas ce chiffre tout rond dans son viseur à Londres. Un petit caillou dans sa chaussure qui ne l'empêchera pas de marcher vers un éventuel 21e titre en Grand Chelem.

0
0