C'est un rêve devenu réalité. Félix Auger-Aliassime s'est offert le scalp de son idole en battant Roger Federer, au deuxième tour à Halle (4-6, 6-3, 6-2). C'est le genre de détail qui n'en est pas un. Le genre de match qui vous marque. "Ce fut un immense honneur de l'affronter avant qu'il ne prenne sa retraite et le battre est un moment que je chérirai toujours", a déclaré à la sortie du terrain le Canadien, qui n'imaginait pas avoir cette chance : "J'ai toujours pensé qu'il aurait arrêté quand je serais arrivé sur le circuit parce qu'il gagnait des tournois du Grand Chelem quand j'avais cinq ans ! "
Félix Auger-Aliassime avait encore du mal à réaliser quelques secondes après ce succès face à la légende suisse et le maître des lieux à Halle. Il avait la tête dans les nuages. Surtout qu'à un moment durant la rencontre, le Canadien de 20 ans a réalisé ce qu'il était en train de vivre : "Dans le premier set, je ne pensais pouvoir mieux jouer que ça, j'ai dû manquer un seul coup droit sur mes jeux de service. Et puis, il a fait deux passings shot. Là, je me suis dit 'Wow, je comprends à quel point il est bon et à quel point il était bon quand il était numéro 1 mondial'", a salué le 21e mondial sur le site de l'ATP.

Ce n'était (vraiment) pas son jour : Federer a même été attaqué par un insecte

Wimbledon
Berrettini prive Auger-Aliassime d'une première demie en Grand Chelem
07/07/2021 À 19:08
C'est bon pour ma confiance
Les étoiles dans les yeux au moment où l'ancien patron du tennis mondial a sorti le grand jeu dans la première manche pour sauver deux balles de break avant de breaker sur un passing de revers sublime, F2A a cependant eu le mérite de garder les pieds sur terre. Et de ne pas baisser les bras après la perte de la première manche. Le Québécois s'est alors montré très offensif et efficace sur son service. Et a su imposer son jeu face au Suisse qui ne tenait pas la distance pour son premier tournoi sur gazon depuis la finale de Wimbledon 2019. "J'ai vraiment très bien joué, presque à la perfection", s'est félicité Auger-Aliassime.
En signant une performance de haute volée pour faire tomber le roi de Halle qui s'arrête avant les quarts de finale pour la première fois en 15 participations, le nouveau protégé de Toni Nadal démontre qu'il faudra compter sur lui dans les prochaines semaines et notamment à Wimbledon. Et c'est d'autant plus vrai que ce succès intervient quelques jours après sa finale contre Marin Cilic à Stuttgart. "C'est une grande victoire. C'est bon pour ma confiance. C'était déjà un beau défi pour moi de jouer un joueur comme Roger. Mais de le battre, c'est fantastique. Mais à la fin, il y a les quarts de finale dans deux jours", lâche-t-il concentré. Car il sait qu'il aura l'obligation maintenant de confirmer.
Wimbledon
Federer, les 4 chiffres à retenir d'une défaite marquante
07/07/2021 À 18:41
Wimbledon
Trois sets et une bulle : la petite porte pour Federer
07/07/2021 À 17:12