AFP

Robert passe le cap

Robert passe le cap
Par Eurosport

Le 06/02/2010 à 09:25Mis à jour

Stéphane Robert, qui a battu David Ferrer (7-5, 6-4), disputera sa première finale ATP face à un autre Espagnol Feliciano Lopez. Ce dernier a dominé Gaël Monfils en trois sets (3-6, 6-1, 7-6). Il n'y aura pas une deuxième finale consécutive 100% française à Johannesburg après Tsonga-Chardy en 2009.

ATP JOHANNESBURG - Demi-finales

. Stéphane Robert (FRA, 8) bat David Ferrer (ESP, 2) 7-5, 6-4 en 1h37

Cela s'appelle un déclic. Stéphane Robert n'en finit plus de progresser. A 29 ans, après deux saisons passées à jouer les premiers rôles sur les circuits Challenger et Future, le Français a progressivement élevé son niveau de jeu à l'automne dernier pour battre notamment des joueurs comme Kevin Anderson ou Jérémy Chardy, la meilleure perf de sa carrière jusqu'à ce jour. C'était à Orléans que Robert avait dominé le 36e joueur mondial. Quelques mois plus tard, après un Open d'Australie réussi avec une victoire au premier tour sur l'Italien Potito Starace (63e mondial), le Français vient de faire tomber le 18e joueur mondial, David Ferrer. Comme... Jérémy Chardy l'an passé, Robert va disputer sa première finale d'un tournoi ATP à Johannesburg !

Robert débloqué

100e mondial pile avant le début du tournoi, le Français est assuré de s'installer aux alentours de la 80e place. Son grand objectif, décrocher une place directe dans le tableau final de Roland-Garros, prend forme. Ce samedi, le Français a toujours été devant au score avec un break d'entrée dans les deux manches. Il a certes perdu deux fois son service mais sans conséquence. A 6-5, il a repris le service de l'Espagnol, tête de série N.2 en Afrique du Sud pour s'emparer du premier set. Il a ensuite eu une balle de match à 5-3 après avoir mené 7-5, 5-2 et deux breaks d'avance. Mais c'est à 6-4, avec trois balles de break devant lui qu'il a décroché sa première finale ATP. Longtemps perturbé et décalé par les exigences du très haut niveau, victime d'une hépatite A, le joueur de Blois éclot tardivement. "Ce n'est pas un conte de fée, ça n'a jamais été un rêve et donc ça ne m'affole pas plus que ça. Mais c'est génial", expliquait-il sans s'emballer pendant l'Open d'Australie."Parti de très loin", il avait aussi précisé qu'il a eu "besoin de temps avant de gérer tous les paramètres".

. Feliciano Lopez (ESP, 3) bat Gaël Monfils (FRA, 1) 3-6, 6-1, 7-6 (7/1)

Johannesburg connaîtra un troisième duel franco-espagnol pour conclure son édition 2010. L'échec de Gaël Monfils devant Feliciano Lopez prive la France d'une deuxième finale successive entre deux Français après Tsonga-Chardy l'an passé. Le Français et l'Espagnol ont offert un match équilibré en trois temps : un set pour Monfils (un break), un autre pour Lopez (deux breaks) et un troisième set sans break mais avec un jeu vraiment décisif.

0
0