Getty Images

A Lyon, Jo-Wilfried Tsonga s'offre une première finale sur terre battue

A Lyon, Tsonga s'offre une grande première sur terre
Par Eurosport

Le 26/05/2017 à 16:34Mis à jour Le 26/05/2017 à 18:52

ATP LYON - A quelques jours de Roland-Garros, Jo-Wilfried Tsonga est en forme. Le Français s'est qualifié pour la finale du tournoi de Lyon ce vendredi en venant à bout de Nikoloz Basilashvili en trois sets (6-2, 3-6, 6-1). Tsonga s'offre ainsi une finale sur terre battue, pour la première fois de sa carrière !

Voilà une première qui tombe à pic. Vainqueur du Géorgien Nikoloz Basilashvili en trois sets (6-2, 3-6, 6-1) vendredi à Lyon, Jo-Wilfried Tsonga jouera samedi la toute première finale de sa carrière sur terre battue. A 32 ans, le Manceau a pris son temps, mais à la veille de Roland-Garros, ça ne peut pas faire de mal au moral. Il affrontera pour le titre le vainqueur de la seconde demi-finale, qui oppose Milos Raonic, tête de série numéro un, à Tomas Berdych.

Tsonga ne s'est pourtant pas simplifié la tâche. Impeccable dans le premier set face à un adversaire pas rentré dans son match, le 13e joueur mondial a semblé lancé sur la voie royale pour un succès aisé. Même mis à mal sur quelques rares manqués, le Tricolore n'a pas tremblé, effaçant sept balles de break dans la seule première manche.

Le premier set conclu en 40 minutes et un 6-2 limpide, Tsonga s'est alors totalement déréglé, rassemblant plus à une tête de plomb au Parc de la Tête d'or lyonnais. A vouloir trop cogner sur son service, le Manceau s'est fourvoyé, enchaînant les doubles fautes (5 dans la deuxième manche) et les points laissés à son adversaire, plus en jambes. Soudainement plus lourd, sans jus, Tsonga n'a rien pu faire, se montrant même incapable de répondre sur les balles de break du Géorgien, modeste 71e joueur mondial.

Une dose de confiance bienvenue

Revenu à une manche partout, Basilashvili n'a finalement pas fait illusion. A nouveau maître du jeu sur son engagement, Tsonga n'a plus eu alors qu'à dérouler en se montrant bien plus appliqué. Redevenu le joueur tête de série numéro deux de cet Open Parc, le Français a appuyé sur sa puissance pour faire sien le match au terme d'un troisième set à sens unique, remporté 6-1. Vainqueur en 1h47, le numéro un français s'est offert le droit de jouer sa première finale sur terre – enfin – à 32 ans. Ce sera face au Tchèque Tomas Berdych, vainqueur en deux tie-breaks du Canadien Milos Raonic, pourtant tête de série numéro un. Pour Tsonga, c'est surtout un surplus de confiance non négligeable avant Roland-Garros ,après son abandon à Madrid il y a deux semaines.

0
0