Getty Images

Moinfils, Tsonga, Chardy... Marseille, morne plaine

Marseille, morne plaine
Par Eurosport

Le 19/02/2019 à 21:06Mis à jour Le 19/02/2019 à 23:37

ATP MARSEILLE - Sale journée pour les Français à l'Open 13. Après le forfait de Gaël Monfils, Jo-Wilfried Tsonga et Jérémy Chardy ont disparu dès le 1er tour mardi, battus respectivement par Andrey Rublev (2-6, 6-4, 6-2) et Matteo Berrettini.

Jean-François Caujolle doit faire grise mine. Le patron de l'Open 13 a perdu quelques têtes d'affiche tricolores mardi, voyant son tournoi d'ores et déjà amputée de certains de ses centres d'intérêt potentiels. Il y eut d'abord l'annonce du forfait de Gaël Monfils, que tout le monde redoutait, en raison d'une blessure au poignet contractée la semaine dernière lors de sa victoire à Rotterdam.

Un premier coup dur suivi de deux autres dans la soirée avec les sorties de route prématurées de Jo-Wilfried Tsonga et Jérémy Chardy. Dur retour sur terre pour JWT. A peine neuf jours après son titre à Montpellier, l’actuel 112e joueur mondial aurait pu devenir le joueur le plus titré de l’histoire du tournoi marseillais avec quatre titres. Il n’en sera rien. Car le Français, invité, s’est fait surprendre dès le premier tour de l'Open 13 par le Russe Andrey Rublev en trois sets (6-2, 4-6, 2-6) et 1h34 de jeu ce mardi.

La rencontre avait pourtant parfaitement débutée pour Jo-Wilfried Tsonga, qui avait su prendre à son compte la partie comme cela avait été le cas il y a un an lors de leur unique confrontation en quarts de finale du tournoi de Montpellier (victoire du Français 6-4, 7-6). Auteur d’un break d’entrée, Tsonga s’était facilité les choses pour l’emporter dans la première manche (6-2). Mais moins solide au service et précis dans l’échange, Tsonga a laissé le 115e joueur mondial reprendre confiance peu à peu.

Chardy plie en deux tie-breaks

Et ce dernier a mis un point d’honneur à revenir dans la partie. En gagnant d’entrée la mise en jeu du Français, le Russe a remporté le second acte (6-4) avant d’enchaîner cinq jeux d’affilée pour mener rapidement 4-0 dans le troisième set. Ainsi, la messe était dite. En huitièmes de finale, le joueur de 21 ans affrontera donc l’Italien Matteo Berrettini, tombeur dans la foulée de la tête de sérié numéro 8, Jérémy Chardy.

Le Palois est tombé sur un os avec ce joueur en plein progrès, qui s'appuie sur un service et un coup droit efficace. Deux armes qui ont fait la différence dans les deux jeux décisifs qui ont scellé le sort de cette rencontre. deux tie-breaks au vainqueur identique mais aux scenarios opposés : Berrettini a remporté le premier au bout du suspense (16+-14), avant de dérouler dans le second (7-0). Seul Benoît Paire a égayé le bilan bleu ce mardi en prenant la mesure de Simone Bolelli en début d'après-midi (6-4, 7-6).

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0