Ce n'est pas vraiment une surprise, mais c'est désormais officiel : il n'y aura pas de tournoi ATP à Metz cette année. Le calendrier de reprise du circuit prévu par l'ATP ne laissait de toute façon pas de place au doute, réservant la semaine du 21 septembre au Masters 1000 de Rome ainsi qu'aux qualifications de Roland-Garros. Dans ce contexte, seul un éventuel report en toute fin de saison pouvait sauver l'édition 2020 du Moselle, mais l'opération s'est révélée trop compliquée. Mercredi, les organisateurs ont acté l'annulation de l'épreuve.

"Aujourd'hui, nous pouvons dire que notre tournoi est reporté en 2021. La raison majeure de cette annulation étant le positionnement du tournoi de Roland-Garros aux mêmes dates que le Moselle Open", peut-on ainsi lire dans le communiqué de l'organisation. "Les règles de déconfinement évoluant de jour en jour, il est difficile de savoir aujourd'hui la jauge de spectateurs autorisés à entrer dans l'enceinte des Arènes", a-t-elle ajouté, faisant référence à l'évolution de la situation sanitaire toujours incertaine à cause du coronavirus.

Roland-Garros
Le roi Rafa, le calife Djoko et le prince Thiem : tous les favoris passés au crible
IL Y A 22 MINUTES

Boutter pas rancunier à l'égard de la FFT et de Roland-Garros

Directeur du tournoi, Julien Boutter avait de quoi être frustré, mais il ne s'était pas plaint de la décision de replacer Roland-Garros à ces dates, quand la Fédération française de tennis l'avait annoncé en mars dernier. "Le président de la FFT Bernard Giudicelli nous avait prévenus directement en amont, nous expliquant que ça allait très, très probablement se faire. Il a été très clair, et ce positionnement, non seulement je le conçois mais je le défends parfaitement. Il faut prendre ça avec philosophie : le tennis a plus à perdre de ne pas avoir un Roland-Garros que de ne pas avoir un Moselle Open", avait-il notamment confié à L'Equipe.

Metz accueillera enfin tout de même un événement tennistique : les 24 heures du tennis solidaire les 4 et 5 décembre. L'événement vise à récolter des fonds en faveur d'organismes "qui oeuvrent face à la pandémie", précise enfin le communiqué.

Tennis
Roland-Garros - Ferro : "Il faut s'adapter à ces nouvelles conditions"
IL Y A 7 HEURES
Tennis
Roland Garros - Djokovic : "L'US Open, c'est derrière moi"
IL Y A 8 HEURES