C'est une belle prise pour Julien Boutter. Alors que le tournoi de Metz fera son grand retour la semaine prochaine - il avait été annulé en 2020 à cause du report de Roland-Garros dû à la pandémie de coronavirus -, son directeur verra un ancien membre du "Big 4" s'y produire. Actuellement déjà en France dans le cadre du challenger de Rennes, Andy Murray a ainsi accepté une wild-card pour le rendez-vous lorrain. L'information a été officialisée mardi sur les réseaux sociaux de l'ATP 250 français.
ATP Metz
Accrocheur comme jamais, Murray enfonce Humbert
IL Y A 6 HEURES
C'est incontestablement un événement pour Metz qui n'avait plus accueilli l'Ecossais depuis quatorze ans. Lors de cette seule participation en 2007, l'intéressé avait d'ailleurs atteint la finale, battu par l'Espagnol Tommy Robredo (0-6, 6-2, 6-3). Mais pourquoi Murray a-t-il fait ce choix ? Tout simplement parce que le désormais 116e joueur mondial a besoin de matches et de confiance pour retrouver un classement plus conforme à son niveau actuel qui lui avait permis de menacer sérieusement Stefanos Tsitsipas au 1er tour de l'US Open (défaite en cinq set et quasiment cinq heures de jeu).

Bataille royale, poignée de mains glaciale : Tsitsipas - Murray, entre show et froid

A noter que l'ancien numéro 1 mondial a également été invité à San Diego la semaine suivante (27 septembre-3 octobre) et prévoit de jouer le Masters 1000 d'Indian Wells dans la foulée (7-17 octobre). Un signe plutôt encourageant quant à son état physique, deux ans et demi après avoir subi une très lourde opération à la hanche.
ATP Metz
Journée noire pour les Bleus : Gasquet forfait, Rinderknech, Müller et Simon renversés
IL Y A 15 HEURES
ATP Metz
Basilashvili qualifié pour le 2e tour face à Mager : Le résumé du match
IL Y A 17 HEURES