Voilà bientôt deux mois que Rafael Nadal n'est plus apparu en compétition officielle. Absent comme beaucoup à Miami, l'Espagnol a eu le temps de travailler, beaucoup même sans doute en ce qui le concerne, mais aussi de mettre son corps dans les meilleures dispositions pour ce qu'il nomme lui-même comme une partie "importante" de la saison. Une évidence puisque le circuit a entamé sa tournée printanière sur terre battue qui doit le mener à Roland-Garros (30 mai-13 juin) là où il a remporté 13 de ses 20 Grands Chelems. Cette tournée démarre par Monte-Carlo, là où il a conquis 11 sacres. Un autre de ses nombreux records.
Voir Nadal chuter au bout d'un combat en cinq manches est presque plus rare que de le voir manquer deux mois de compétition. Sauf que là, il n'était ni contraint, ni le seul. Novak Djokovic lui aussi a fait ce choix alors que Medvedev, Thiem ou Tsitsipas ont pris une option différente. Le Grec justement fut son bourreau à Melbourne au bout des cinq manches. Un tournoi achevé en quarts de finale donc mais plus inquiétant avec des douleurs au dos. "Je me sens bien", a pour autant affirmé d'entrée le N.3 mondial plutôt détendu en conférence de presse.

Mené deux sets zéro, Tsitsipas a fini par terrasser Nadal : les temps forts d'un exploit

ATP Monte-Carlo
Numéro 1 mondial à la Race, Stefanos Tsitsipas se met dans les pas des plus grands
19/04/2021 À 09:37
Par le passé, j'ai eu de bons résultats même sans jouer beaucoup
"C'est une partie de la saison importante pour moi qui débute. Je pense que j'ai bien travaillé pour être prêt. Je suis content de la façon dont je joue et mon corps va bien actuellement", a poursuivi Nadal qui avait été battu en demi-finale par Fabio Fognini sur la terre battue monégasque en 2019 avant que le tournoi ne soit annulé en 2020, coronavirus oblige. En Principauté depuis le milieu de semaine, Nadal a vite retrouvé ses sensations sur l'ocre : "Honnêtement, je suis en confiance. Je pense que je joue bien, je me suis bien entraîné ces deux derniers jours, ici à Monte-Carlo, avec une bonne intensité et une bonne charge de travail, donc je me sens prêt".
Et l'absence de repères en compétitions dans tout ça ? "C'est vrai que je n'ai pas beaucoup joué, mais par le passé, j'ai eu de bons résultats même sans jouer beaucoup", relativise l'Espagnol. En 2018, il n'avait ainsi joué que deux petits matches de Coupe Davis tout début avril entre l'Open d'Australie et Monte-Carlo avant de l'emporter dans le premier Masters 1000 de la saison sur terre, ne concédant que 21 jeux sur l'ensemble de ses cinq rencontres. Derrière il avait triomphé à Rome, Barcelone et bien sûr Roland, ne perdant qu'une fois, à Madrid, devant Dominic Thiem.
"Mon état d'esprit reste le même, poursuit-il encore. Essayer d'être prêt pour mercredi et avancer un jour après l'autre. J'espère rester en forme physiquement, c'est le principal. Et si j'y parviens au cours du mois et demi qui vient, je pense que j'ai des chances de jouer à haut niveau". Premiers éléments de réponse mercredi face à Adrian Mannarino ou Federico Delbonis.

Une bulle et trois sets pour un 13e triomphe : Nadal a détruit Djokovic

ATP Monte-Carlo
Tsitsipas : "La saison sur terre battue ne pouvait pas mieux commencer"
18/04/2021 À 17:58
ATP Monte-Carlo
Henin : " Stefanos Tsitsipas a été chirugical"
18/04/2021 À 17:45