La troisième tentative a été la bonne. Stan Wawrinka a connu un grand bonheur lundi à Rome en retrouvant le goût de la victoire sur le circuit, 15 mois après son dernier succès au 1er tour de l'Open d'Australie 2021. Et avec la manière qui plus est, puisque le Suisse a renversé un membre du Top 20, le géant américain Reilly Opelka (17e) sur le score de 3-6, 7-5, 6-2 en 2h05 de jeu. Au 2e tour, il sera opposé à Borna Coric ou Laslo Djere pour tenter d'enchaîner.
C'est un match qui pourrait faire date dans la tentative de comeback de Stan Wawrinka. Mené d'un set et d'un break par le grand serveur Reilly Opelka, le Vaudois a fait preuve d'une résistance mentale très intéressante pour inverser la tendance, retrouvant par la même occasion de très belles sensations et une vitesse de déplacement en net progrès. Il a ainsi vu son choix de faire l'impasse sur Madrid pour se préparer davantage physiquement payer.
Roland-Garros
Wawrinka au tableau de chasse, Nadal dans le viseur : sacré lundi pour Moutet
23/05/2022 À 16:03

Une vivacité retrouvée à la relance et au passing

Encore trop inconstant, Wawrinka pensait pourtant avoir laissé passer sa chance. Un break concédé dans chaque manche à 3-2 contre lui dans la première et 2-2 dans la deuxième, et Opelka semblait filer vers la victoire (3-6, 2-4). Mais il n'a jamais lâché et a retrouvé une vivacité et une précision au passing qui lui ont permis de s'emparer à deux reprises du service canon adverse à 3-4, puis à 6-5 pour égaliser à une manche partout. A chaque fois, le Suisse s'est retrouvé à 0/40, a vu l'Américain revenir à hauteur, avant de faire la différence sur sa 4e occasion.
Beaucoup plus à l'aise à la relance et dans l'anticipation au fur et à mesure du match, Wawrinka a aussi utilisé le slice de revers à bon escient pour forcer Opelka à plier ses longues jambes. Et la dynamique a totalement basculé en sa faveur. En s'adjugeant les quatre derniers jeux, il a terminé la partie en boulet de canon. Un très bon signe pour la suite.
L'histoire s'arrête ici pour Dominic Thiem. L'Autrichien, autre revenant du printemps après avoir été éloigné des courts pendant dix mois, blessé au poignet droit, n'a pas réussi à faire aussi bien. Le joueur de 28 ans (162e) a été combatif mais a concédé sa cinquième défaite en cinq matches devant l'Italien Fabio Fognini (57e) 6-4, 7-6 (7/5) en 1h53.
ATP Rome
Impitoyable, Djokovic balaie un Wawrinka encore trop juste
12/05/2022 À 16:57
ATP Rome
Wawrinka enchaîne à Rome et retrouvera Djokovic
11/05/2022 À 19:45