ATP ROTTERDAM - Demi-finales
. Rafael Nadal (ESP/N.1) bat Gaël Monfils (FRA/N.5) 6-4, 6-4
Face-à-face : 4/1 pour Nadal.
Battre Rafael Nadal en restant au fond du court, c'est un peu comme faire un petit pont à Messi. Si Eric Abidal et Bacary Sagna ont échoué à contenir le génial attaquant argentin à Marseille, Jo-Wilfried Tsonga et Gaël Monfils ont connu la même désillusion à Rotterdam cette semaine. A la différence que seul Monfils a joué le jeu de l'Espagnol. On ne sait pas si ce choix tactique a été délibéré ou si un problème physique l'a contraint à jouer de la sorte. Après deux sets, ce genre de match est de l'ordre du sacrifice. Nadal, comme un Inca au sommet de la pyramide, a remporté le match avec le coeur tout palpitant de Monfils dans sa raquette. Il jouera sa deuxième finale de la saison.
ATP Rotterdam
Nadal repousse Tsonga, Monfils arrive
14/02/2009 À 06:15
Battu en deux sets par le Français à Doha, laborieux face à Simone Bolelli, Grigor Dimitrov et Jo-Wilfried Tsonga, il a rendu la monnaie de sa pièce en se montrant intransigeant dans le combat de fond de court. Deux sets, c'est le tarif spécial offert à Monfils. Le Français a bien frappé, tenant bien la balle. Son obstination à rester loin derrière lui aura coûté du souffle et un grand nombre de points. Il a eu sa chance sur le service de Nadal, mais celui-ci a mieux servi que lui (71% de premières contre 58%). Dans ces conditions, chaque break a fait très mal. Gaël a débreaké une fois dans la première manche, mais il a échoué à concrétiser une seule de ses quatre balles de débreak dans la seconde manche. 6-4, 6-4, c'est exactement le score infligé par Monfils à Nadal à Doha. Oeil pour oeil, tripes pour tripes.
Le "sacrifice" de Monfils
"Gaël a été diminué par des soucis d'estomac. Je suis désolé pour lui. De mon côté, j'ai commis beaucoup plus d'erreurs que d'habitude mais l'important, c'est d'être en finale", a expliqué Nadal en conférence de presse. Monfils sacrifié n'a pas offert son coeur mais ses boyaux ou presque sur le court. La formule n'est pas élégante mais le courage du joueur (il est sorti cinq minutes à la fin du premier set pour aller aux toilettes) à de quoi vous retourner l'estomac. Roger Rasheed, qui a poussé le Français au-delà de ses limites pendant la préprération d'intersaison, appréciera.
"J'espère ajouter mon nom à l'incroyable palmarès de ce tournoi", a poursuivi l'Espagnol qui entend rejoindre les Connors, Ashe, Borg, McEnroe ou encore Lendl sur la liste des vainqueurs à Rotterdam. Nadal mène 5 à 1 dans ses confrontations avec Murray, mais c'est l'Ecossais qui s'était imposé lors de leur dernière confrontation, en demi-finale de l'US Open 2008.
. Andy Murray (GBR/N.2) bat Mario Ancic (CRO) 6-1, 6-2.
Le Britannique Andy Murray, tête de série N.2, s'est qualifié pour la finale en surclassant le Croate Mario Ancic 6-1, 6-2 samedi en demi-finale. Dimanche, Murray rencontrera le vainqueur de la rencontre programmée en soirée entre l'Espagnol Rafael Nadal, numéro un mondial, et le Français Gaël Monfils.
Se reposant sur une première balle de service très performante depuis le début de la semaine, l'Ecossais de 22 ans n'a mis que 24 minutes pour boucler le premier set face à un Ancic étouffé par la puissance de son adversaire. Prenant d'entrée le service du Croate au deuxième set, Murray a ensuite poursuivi sa promenade pour conclure la partie en une heure et une minute de jeu.
"J'étais dans un bon jour alors que Mario n'a pas développé son meilleur tennis. J'ai commis très peu d'erreurs, j'ai bien retourné: j'ai de quoi être satisfait", a déclaré Murray qui a toutefois fait état d'une douleur à la cheville droite. "Pas de quoi compromettre la fin de tournoi", a-t-il rassuré. Questionné sur l'adversaire qu'il souhaiterait rencontrer dimanche en finale, l'Ecossais n'a pas voulu trancher: "Contre Nadal, ce serait évidemment fabuleux. Mais Monfils réalise un très bon début de saison. Peu importe l'adversaire, ce sera une finale intéressante", a-t-il conclu.
ATP Rotterdam
Murray achève Nadal
15/02/2009 À 15:15
ATP Rotterdam
Nadal blessé, Murray vainqueur
15/02/2009 À 15:07