Getty Images

C'était du Wawrinka à l'ancienne, comme on l'aime

C'était du Wawrinka à l'ancienne, comme on l'aime
Par Eurosport

Le 13/02/2019 à 21:22Mis à jour Le 13/02/2019 à 23:52

ATP ROTTERDAM - Stan Wawrinka a sorti un très bon match mercredi pour éliminer Milos Raonic en huitièmes de finale du tournoi néerlandais. Vainqueur plein de maîtrise en deux manches (6-4, 7-6), le Suisse prend sa revanche face au Canadien, qui l'avait dominé à Melbourne il y a trois semaines.

C'est peut-être une victoire-référence que tient là Stan Wawrinka. Certes, il avait battu Karen Khachanov à Doha lors de son tout premier match de l'année, mais en termes de qualité de jeu, sa copie du jour est d'un autre calibre encore. Le Suisse avait des allures du Stan d'antan mercredi soir à Rotterdam. Le Stan d'avant les pépins physiques. Milos Raonic, battu en deux sets (6-4, 7-6), n'y a vu que du feu.

Dans les intentions, dans sa faculté à se montrer autoritaire à l'échange et plus encore pour sa capacité à retourner le service du golgoth canadien (Raonic a claqué 15 aces mais n'a remporté que... 37% des points sur sa seconde balle, un taux de réussite anormalement bas pour lui), Wawrinka a vraiment montré des choses très intéressantes. Ce Wawrinka-là ne restera pas longtemps dans les profondeurs du classement ATP, où il occupe actuellement la 68e place.

Vidéo - Wawrinka - Raonic : Les temps forts

01:39

Perspectives intéressantes

Stan Wawrinka n'a pas concédé sa mise en jeu au cours de cette rencontre, et n'a d'ailleurs dû faire face qu'à une seule balle de break. Le Vaudois a en revanche signé le premier et unique break du match très tôt dans le premier set, qu'il a ensuite contrôlé sans trop de souci. Même dans la seconde manche, où les deux joueurs ont préservé leur engagement jusqu'au bout, Wawrinka a donné le sentiment d'être un cran au-dessus.

Cela s'est confirmé lors du jeu décisif, au cours duquel Wawrinka a constamment mené. Comme un symbole, il y a remporté trois points sur les six joués sur le service de Raonic. Si son revers a encore fait des merveilles, notamment dans le jeu long de ligne, c'est sur un coup droit gagnant et un énorme cri de rage que l'ancien numéro 3 mondial a bouclé ce match qui pourrait lui ouvrir des perspectives intéressantes. Il affrontera Denis Shapovalov, tombeur de Tomas Berdych en fin de soirée (6-4, 6-3), pour une place dans le dernier carré.

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0