Tennis
ATP Rotterdam

A la bagarre, Simon s'en sort et attend Monfils

Partager avec
Copier
Partager cet article

Gilles Simon à Rotterdam en 2020

Crédits Getty Images

ParMaxime Battistella
12/02/2020 à 12:49 | Mis à jour 12/02/2020 à 14:40

ATP ROTTERDAM - Gilles Simon ne s'est pas amusé mais il a assuré l'essentiel. Mercredi, le Français est sorti vainqueur d'un bras de fer tendu face au Kazakhstanais Mikhail Kukushkin (7-6, 3-6, 6-3) au 1er tour aux Pays-Bas. Lors de son prochain match, il pourrait retrouver son compatriote Gaël Monfils si ce dernier l'emporte contre Joao Sousa plus tard dans la journée.

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Ce dicton renversé, et absurde s’il en est, convient assez bien à la prestation de Gilles Simon mercredi lors de son entrée en lice à Rotterdam. Mais s’il a dû ferrailler pendant plus de deux heures et demie (2h41 précisément), le Français a bien fini par trouver la solution contre le Kazakhstanais Mikhail Kukushkin (7-6, 3-6, 6-3) dans un duel de métronomes en fond de court. Au 2e tour, il affrontera soit Gaël Monfils, tout juste titré à Montpellier, soit le Portugais Joao Sousa.

Parfois, seule la victoire est belle. C’est ce que s’est peut-être dit Gilles Simon quand il a levé les bras après l’avoir emporté une quatrième fois en autant de confrontations face à Mikhail Kukushkin. Disputé sur un faux rythme, ce match ne restera pas dans les annales mais il pourrait peut-être lancer la saison du Français en lui donnant le soupçon de confiance qui lui manquait jusqu’ici. Visiblement diminué la semaine dernière à Montpellier, il a cette fois tenu le choc aussi bien physiquement que mentalement malgré une performance en dents de scie.

Tennis

Simon fustige "le bal des faux-culs" : "Chacun veut sauver sa peau dans son coin"

14/05/2020 À 16:13

Simon - Kukushkin : le résumé

00:02:58

Même frustré, Simon était plus fort mentalement

Car Simon ne s’est pas imposé avec panache, mais il a fini par faire craquer son adversaire, un jeu qu’il maîtrise à la perfection. Aussi bien pour s’envoler en fin de match que pour arracher le premier set, il a d’abord profité des cadeaux de son adversaire. Trois erreurs en coup droit et une double faute de Kukushkin lui ont ainsi offert le tie-break de la première manche, et alors que les deux joueurs étaient au coude-à-coude dans la troisième, une nouvelle hémorragie (41 fautes directes contre 28) a condamné le Kazakhstanais.

Mais entre-temps, Simon a eu le grand mérite de se battre. Car abandonné par sa première balle dans le deuxième set (33 %), le Français s’est mis à subir en fond de court et a vu son adversaire refaire son retard (7-6, 3-6). Pire, il a même été breaké d’entrée dans le dernier acte, mais a su réagir immédiatement. Très irrité, frustré par son niveau de jeu, insatisfait de son lancer de balle au service, il s’est accroché pour remporter cinq des six derniers jeux. Face à un joueur qui lui ressemble étrangement dans le style et qui aura même gagné un point de plus que lui (100 contre 99), Simon s’en est donc sorti au mental, comme si souvent dans sa carrière.

ATP Marseille

Auger-Aliassime met un terme aux espoirs de Simon et défiera Tsitsipas

22/02/2020 À 17:42
ATP Marseille

Deux manches, une bulle et Simon écrase Medvedev

21/02/2020 À 19:35
Dans le même sujet
TennisATP RotterdamGilles SimonMikhail Kukushkin
Partager avec
Copier
Partager cet article

Dernières infos

Roland-Garros

Quiz - Connaissez-vous le palmarès féminin de Roland-Garros ?

IL Y A 3 HEURES

Vidéos récentes

Tennis

Il y a 4 ans - Wawrinka régalait Roland en échangeant avec un "ball boy"

00:01:13

Les plus lus

Transferts

Une pépite et trois indésirables : le deal improbable imaginé par Zidane pour arracher Pogba

IL Y A UN JOUR
Voir plus