La neuvième sera-t-elle la bonne ? Ce samedi soir, le Canadien Felix Auger-Aliassime, 9e joueur mondial et tête de série n°3, s'est qualifié pour la neuvième finale de sa carrière, du côté de Rotterdam, après avoir renversé le tenant du titre, le Russe Andrey Rublev, 7e joueur mondial et tête de série n°2, en trois manches (6-7 (5), 6-4, 6-2) et 2h22 de jeu. En finale, le Canadien tentera donc de décrocher le premier titre de sa jeune carrière, contre le Grec Stefanos Tsitsipas, qui a sorti le surprenant Tchèque Jiri Lehecka.
Trois jours d'essai gratuit et 50% de remise la première année : Abonnez-vous à Eurosport !
Actuel neuvième joueur mondial, Felix Auger-Aliassime, âgé de seulement 21 ans, n'a jamais remporté de tournoi sur le circuit ATP. Pourtant, ce n'est pas faute d'avoir essayé. D'ailleurs, ce dimanche, le Canadien aura donc droit à sa neuvième opportunité d'enfin triompher. Pourtant, ce n'était clairement pas gagné d'avance. La faute à un premier set remporté par Andrey Rublev, un adversaire qu'il n'avait encore jamais battu en deux confrontations.
Tennis
Kyrgios "the unbreakable", carré d’as et FAA au presque parfait
08/08/2022 À 10:41

Auger-Aliassime ne s'est jamais fait breaker

Un premier set particulièrement serré que le Russe, tenant du titre, a fini par s'adjuger au terme du tie-break (7-6 (5)). Une manche durant laquelle le Canadien s'est pourtant procuré quatre opportunités de la conclure à 6-5. Derrière, au lieu de tergiverser avec toutes ces occasions gâchées, Felix Auger-Aliassime a parfaitement su réagir, lui qui a sauvé les sept balles de break obtenues par son adversaire. Après deux dans la première manche, les cinq autres l'ont été dans la deuxième. Et dans ce fameux deuxième set, après s'être parfaitement bien battu, le 9e joueur mondial s'est permis de breaker Andrey Rublev, au meilleur des moments, avant de conclure dans la foulée (6-4).
Enfin, dans l'ultime manche, le Russe a montré ses limites au service, en perdant deux de ses trois premières mises en jeu, pour se retrouver assez rapidement mené 5-1, avant que FAA ne conclue tranquillement (6-2). En pleine confiance, le Canadien va devoir désormais se tourner vers la perspective d'ouvrir enfin son palmarès. Un premier titre pourrait également lui permettre de grimper à la huitième place mondiale. Son meilleur classement.
ATP Hambourg
Alcaraz file en quarts, Rublev prend une claque
21/07/2022 À 14:44
ATP Båstad
Baez écarte Rublev, finale 100% argentine à Bastad
16/07/2022 À 15:55