Getty Images

Monfils, Khachanov, Zverev : Journée noire pour les gros bras

Monfils, Khachanov, Zverev : Journée noire pour les gros bras

Le 13/06/2019 à 17:30

ATP STUTTGART - Gaël Monfils a fini par s'incliner au 2e tour en Allemagne face à Denis Kudla en passant à côté de l'ultime tie-break (7-5, 6-7, 7-6). L'Américain retrouvera Matteo Berrettini, qui a aisément dominé Karen Khachanov (6-4, 6-2), en quart de finale. Plus tard dans la journée, Alexander Zverev, tête de série n°1, s'est aussi fait surprendre par Dustin Brown (6-4, 6-7, 6-3).

Gaël Monfils n’a pas fait long feu à Stuttgart. Vainqueur in extremis de Steve Johnson au 1er tour, le numéro 1 français a dû cette fois s’incliner au bout du suspense et du tie-break décisif du troisième set (7-5, 6-7, 7-6) après 2h18 de bataille face à l’Américain Denis Kudla, 84e joueur mondial. Peu à l’aise sur gazon, le Parisien a eu le mérite de se battre dans une partie à multiples rebondissements, mais cela n’a pas suffi. En quart de finale, l’Américain retrouvera Matteo Berrettini qui s'est offert la tête de série numéro 2 du tournoi Karen Khachanov (6-4, 6-2).

Le gazon n’est pas sa surface préférée, on le sait. Et ce n’est pas cette défaite dès le 2e tour en Allemagne qui devrait l’en dissuader. Mais Gaël Monfils ne s’est pas défilé jeudi : mal embarqué après avoir concédé le premier set puis un break d’entrée dans le deuxième, il s’est battu jusqu’au bout et a bien failli renverser la vapeur. Porté par un bon pourcentage de premières balles, le Tricolore a décoché quelques coups droits dont il a le secret et n’a cessé de s’encourager, mais il a manqué de constance et parfois d'agressivité.

Monfils déterminé mais inconstant

Breaké d’entrée dans chaque set, Monfils a dû constamment cravacher pour rester au contact de son adversaire qui, malgré son classement modeste, est un bon joueur sur herbe (Kudla a notamment atteint le dernier carré l’an dernier à Halle). Solide dans le tie-break du deuxième set, le Parisien a cru prendre le contrôle de la partie dans le troisième acte après avoir enchaîné trois jeux consécutifs et avoir pris un break d’avance (7-5, 6-7, 2-3).

Mais il s’est fait rejoindre immédiatement, avant de céder dans l’ultime jeu décisif face à un Américain inspiré et percutant. Si un tel résultat ne semble pas de nature à lui donner confiance, Monfils peut apprivoiser la surface dans les prochaines semaines s’il conserve cette détermination. Il lui faudra néanmoins oser davantage prendre le filet, un domaine dans lequel il a été déficient ce jeudi.

Khachanov n'a pas existé

Karen Khachanov n'a pas non plus démarré de la meilleure des manières sa saison sur gazon. Le Russe, tête de série numéro 2 en Allemagne et exempté de 1er tour, s'est fait sortir dès son entrée en lice par l'Italien Matteo Berrettini en deux sets secs (6-4, 6-2) et 1h08 de jeu un peu plus tard dans la journée. Tout nouveau membre du top 10 cette semaine grâce à son quart de finale à Roland-Garros, il n'a pas réussi à bien passer de la terre battue à l'herbe.

Il faut dire que Khachanov est tombé sur un adversaire particulièrement coriace et qui l'avait déjà surpris à Sofia en février. Berrettini n'a ainsi pas concédé la moindre balle de break de la partie, remportant 90 % des points joués derrière sa première balle de service (27/30). Il retrouvera donc Denis Kudla pour un quart de finale assez inattendu à Stuttgart.

Zverev retombe dans ses travers

Lui aussi quart-de-finaliste à Paris, Alexander Zverev pensait bien avoir définitivement relancé sa saison. Mais la transition sur gazon ne se fait pas en un claquement de doigts, surtout lorsqu'on a affaire au fantasque Dustin Brown, très à son aise sur la surface (il avait notamment sorti Rafael Nadal au 2e tour de Wimbledon en 2015).

Très rapidement breaké, Zverev a dû faire la course derrière son adversaire pendant une grande partie du match. Après avoir cédé la première manche, il a arraché la suivante au jeu décisif. Mais il s'est montré d'une inefficacité coupable sur les balles de break (1/14) et a fini par baisser pavillon après deux heures de tennis champagne (6-4, 6-7, 6-3). Les quatre premières têtes de série sont donc déjà tombées à Stuttgart puisque Daniil Medvedev et Nikoloz Basilashvili ont aussi été éliminés.

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0