Getty Images

Tsonga a fait trembler Raonic

Tsonga a fait trembler Raonic

Le 12/06/2019 à 17:16Mis à jour Le 12/06/2019 à 18:04

ATP STUTTGART - Malgré une belle résistance, Jo-Wilfried Tsonga s'est incliné au 2e tour mercredi face à Milos Raonic, tête de série n°6. Après avoir remporté le jeu décisif du deuxième set, le Français a cédé dans celui du troisième pour finalement céder après 2h27 de jeu (6-4, 6-7, 7-6). De retour sur le circuit après quasiment trois mois d'absence, le Canadien affrontera Fucsovics en quarts.

Jo-Wilfried Tsonga n’aime pas jouer les grands serveurs, et ce n’est pas ce match sur gazon qui va le faire changer d’avis. Le Manceau s’est incliné mercredi au 2e tour à Stuttgart face à Milos Raonic au terme de trois sets et 2h27 d’une bataille très serrée (6-4, 6-7, 7-6) et très frustrante pour lui. Le Canadien, qui revient cette semaine à la compétition après avoir zappé la saison sur terre battue à cause de son genou droit, affrontera Marton Fucsovics, tombeur dans le même temps de Nikoloz Basilashvili (6-7, 6-2, 7-5), en quart de finale.

Il en a cassé sa raquette de colère. Jo-Wilfried Tsonga est passé tout près d’une belle performance mercredi sur l’herbe allemande, mais il n’a pas su saisir sa chance. Face à un Milos Raonic encore en manque de jambes et de compétition, le Français a payé cher son mauvais départ et son incapacité à faire la différence dans les moments chauds. Breaké très tôt dans le premier set, il a été contraint de faire la course derrière dans son adversaire. Mais au fur et à mesure que le match avançait, il a semblé en mesure de renverser la vapeur.

Quatre occasions de break manquées, plus de points gagnés...

D’ailleurs, quand le Français a égalisé à une manche partout (4-6, 7-6) en remportant le tie-break du deuxième set, il a semblé prendre le contrôle du match. Mais il n’a réussi à convertir aucune de ses quatre occasions de break du match, dont une à 4 jeux partout dans le troisième acte. En difficulté sur ses engagements, Raonic a tenu bon, enchaînant les montées au filet. Il a enfin exploité une faute en coup droit de son adversaire puis a décoché un retour gagnant pour s'octroyer le jeu décisif fatidique. Le Canadien, qui s’est avoué chanceux à la sortie du court, aura marqué deux points de moins que le Français dans ce match (106 contre 108).

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313