AFP

Federer, une classe à part

Federer, une classe à part
Par Eurosport

Le 08/12/2011 à 18:05Mis à jour Le 10/12/2011 à 02:10

Roger Federer a vécu une saison 2011 paradoxale : dans l'ombre de Djokovic et Nadal jusqu'au mois de septembre et sans partage jusqu'au Masters de Londres. Même sans victoire en Grand Chelem, le Suisse a fait revivre sa légende en remportant trois titres de suite : Bâle, Paris-Bercy et le Masters.

Suite de nos bilans des meilleurs joueurs de la saison - Après les joueurs classés du 8e au 4e rangs, place à Roger Federer, 3e du classement ATP fin 2011.

ROGER FEDERER
30 ans, né le 8 août 1981
Suisse - Droitier
Numéro 3 mondial

BILAN 2011 : 64 victoires, 12 défaites
4 titres: Doha, Bâle, M1000 Paris-Bercy, Masters Londres
Grand Chelem: Une finale (Roland-Garros), deux demi-finales (Open d'Australie, US Open), un quart

LE TOUR DE FORCE - Sa fin de saison. Le Suisse a été intraitable du mois de septembre jusqu'à fin novembre. Après une saison difficile, il en est sorti grandi avec 22 victoires en 23 matches, dont 17 de suite, ce qui lui a permis de terminer l'année avec trois nouveaux titres au compteur (Bâle, Paris-Bercy et le Masters de Londres), portant son total de la saison à quatre (en comptant Doha remporté début 2011), sa moyenne sur ses trois derniers exercices. Bredouille en Grand Chelem depuis presque deux ans, c'est avec force et détermination qu'il a terminé sur une sixième victoire au Masters de Londres, un autre record dans l'escarcelle du Suisse. Certes, la concurrence a eu du mal à exister à côté de lui en raison d'une fatigue générale, mais il a su tirer son épingle du jeu en zappant la tournée asiatique qui a essoufflé Nadal et cassé Murray.

LA DEFAITE QUI FAIT MAL - Pour le Suisse, ce n'est pas la demi-finale de l'US Open perdue face à Novak Djokovic, malgré deux balles de match manquées. Non, pour lui, c'est la finale de Roland-Garros. Cette quatrième défaite à Paris en finale face à Rafael Nadal n'est pas la plus sèche subie (5-7, 6-7, 7-5, 1-6), mais elle lui laissera d'éternels regrets. Car sa demi-finale étincelante face à Novak Djokovic en demi-finale deux jours plus tôt lui a permis de rêver à l'exploit de battre le Majorquin sur la terre battue parisienne pour la première fois de sa carrière. L'Espagnol a encore une fois su résister à un Federer qui a eu sa chance dans ce match. Mais sa déception se cache derrière un autre record, moins glorieux celui-là : il est le seul joueur de l'ère Open à avoir perdu une quatrième finale à Roland-Garros.

LES TROIS CHIFFRES CLEFS

0 - C'est un fait inédit pour lui depuis 2002 : Federer n'a pas remporté un titre en Grand Chelem cette année. Le recordman de victoires (16) n'a pas pu compléter sa magnifique collection depuis l'Open d'Australie 2010. Il n'a joué qu'une finale en 2011 (à Roland-Garros, donc) et a perdu en quart de finale de l'un de ses tournois préférés, Wimbledon, face à Jo-Wilfried Tsonga qui a évité de voir quatre demi-finales de Grand Chelem entre Federer et Djokovic en 2011.

7 - En s'imposant à Paris-Bercy pour la première fois de sa carrière, Roger Federer a remporté un des rares trophées qui manquait à son riche palmarès. Il a empoché là un 7e Masters 1000 différent, après Indian Wells, Miami, Hambourg, Toronto, Madrid (sur terre et sur dur) et Cincinnati, ce qui est un record égalé avec Andre Agassi. Il reste trois Masters 1000 à remporter pour compléter sa collection : Monte-Carlo, Rome et Shanghai.

807 - Voici un chiffre qui en rassemble d'autres. Lors de sa 100e finale sur le circuit ATP, le Suisse a remporté son 70e titre au Masters de Londres. Monsieur "70% de réussite en finale" a remporté non seulement son 6e trophée en Masters, autre record pris à Ivan Lendl et Pete Sampras, mais il a signé la 807e victoire de sa carrière, dépassant là son idole, Stefan Edberg, et réalisant le 6e meilleur total de l'histoire du circuit. Il s'est ainsi classé derrière les Américains Andre Agassi (870) et John McEnroe (875), qu'il pourrait éventuellement dépasser en 2013. Il reste cependant encore loin de l'irrattrapable Jimmy Connors (1242). Sa victoire au Masters lui a permis de réintégrer le Top 3 mondial, malgré la détermination d'Andy Murray à passer devant lui.

ET MAINTENANT ? A 30 ans, Federer attaque une saison décisive dans sa carrière. 2012, année olympique, le Suisse fera des Jeux de Londres l'une de ses priorités pour s'adjuger sa première médaille d'or individuelle, dans ce qui devrait être sa dernière tentative. D'autant plus que cette année, c'est le gazon de Wimbledon qui accueillera l'événement. Le N.3 mondial a annoncé qu'il s'engageait en plus à jouer la Coupe Davis, compétition qui manque également à son palmarès personnel. Enfin, sa brillante fin de saison a réveillé chez lui l'envie de reconquérir la première place mondiale, délaissée depuis la perte du titre à Roland-Garros en 2010, afin d'obtenir un énième record, celui des 286 semaines de Pete Sampras en tête du classement ATP, lui qui est encore bloqué à 285. L'Open d'Australie, prochain gros événement après une phase de repos généralisée, sera un nouveau point de départ essentiel dans cette quête.

AFP

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0