Quel combat ! Au bout de l’effort, Andy Murray a eu raison de Tommy Robredo. Un "copier-coller" de la précédente confrontation entre les deux hommes il y a un mois à Shenzhen, en Chine. En deux rencontres, l’Espagnol n’aura pas réussi à concrétiser 10 balles de match contre l’Ecossais. Murray enchaine un neuvième succès de rang et un deuxième titre en deux semaines après Vienne. Il repousse surtout Milos Raonic, 10e et premier non qualifié pour la Masters Cup, à 455 points au classement de la Race.
Il y a quasiment un mois jour pour jour, les deux hommes s'étaient déjà retrouvés en finale à Shenzhen. Andy Murray l’avait alors emporté au terme d’un scénario incroyable qui l’avait vu sauver cinq balles de match dans la deuxième manche. Bis repetita ce dimanche. De quoi rendre fou Tommy Robredo.
Robredo manque de réalisme
ATP Bâle
Sacré à Bâle, Federer n'en finit plus de remonter vers le sommet
26/10/2014 À 14:39
Comme en Chine, le public de Valence a été témoin de longs rallyes de fond de court. Les deux cogneurs se sont rendus coup pour coup et le facteur physique a été prédominant. Chaque jeu a été cherché avec les tripes par les deux hommes. Plus frais, Tommy Robredo a pris le dessus sur un Andy Murray emprunté physiquement (6-3) dans une première manche qui aura duré près d’une heure.
Tweet
Le numéro 10 mondial, qui passera 6e à l'ATP lundi, a surtout manqué de réalisme dans les points importants. Sur 13 balles de break, il n’en a concrétisé que deux. Trop peu pendant que son adversaire n'en a gâché aucune (4/4). Incapable de faire la différence, le protégé d’Amélie Mauresmo a été poussé dans le jeu décisif par Robredo dans la deuxième manche. Un tie-break d’une similarité incroyable avec la finale disputée en Chine un mois plus tôt. Après deux balles de match manquées, Tommy Robredo a craqué sur la première de son adversaire (9/7).

Tommy Robredo - ATP Valence 2014

Crédit: AFP

De quoi offrir une troisième manche d'une intensité rare. A chaque fois que l'on croyait qu'un joueur avait fait la différence, son adversaire revenait de nulle part pour recoller au score. Même dans l'ultime jeu décisif, les deux hommes ont eu toutes les peines du monde à se départager. Trois nouvelles balles de match pour Tommy Robredo, une pour Andy Murray qui conclura sur sa deuxième (7-6 (10/8)).
Tweet
Un résultat qui semblait écrit dès le départ. Pourtant Tommy Robredo a promis lors de son discours d'après-match, que la prochaine balle de match serait la bonne face à Andy Murray.
WTA Finals
Cette fois, Serena n'a laissé aucune chance à Halep pour s'offrir le triplé
26/10/2014 À 12:30
Masters Paris-Bercy
Tsonga a "une grosse envie de jouer"
24/10/2014 À 20:06