Dominic Thiem n’est plus qu’à une victoire d’un deuxième sacre dans son pays cette saison. Déjà champion à Kitzbühel sur terre battue cet été, l’Autrichien jouera la finale à Vienne et il a donné de sa personne pour y parvenir. Battu par Matteo Berrettini en quart de finale du Masters 1000 de Shanghaï voici deux semaines, il a pris sa revanche samedi, renversant son rival italien (3-6, 7-5, 6-3) au terme d’une sacrée baston de plus de deux heures et demie (2h33 précisément). Pour s’offrir un 5e titre en 2019, il affrontera dimanche Diego Schwartzman, qui a nettement dominé Gaël Monfils plus tard ce samedi (6-3, 6-2).

US Open
Com-plè-te-ment dingue !
14/09/2020 À 00:06

C’est la victoire de la persévérance et d’une certaine idée du combat. Bien que malmené pendant plus d’une heure et nerveux devant un public acquis à sa cause, Dominic Thiem a été fidèle à sa réputation et n’a rien lâché. Et à la fin, il a eu, comme souvent dans ce type de match accroché, le dernier mot. S’il a encore fait forte impression, Matteo Berrettini a toutefois manqué l’occasion de mettre la pression sur Gaël Monfils dans la course au Masters. Il lui a même offert l'opportunité de passer devant lui à la Race, à condition de remporter le tournoi. Mais le Français a donc buté sur Schwartzman.

A l'usure, Thiem a fini par passer devant

Berrettini était pourtant proche du coup parfait. En mission, il a commencé cette demi-finale sur les chapeaux de roue, faisant fi de l’environnement qui lui était très défavorable. Ultra-solide solide en fond de court, il a très bien tenu dans la diagonale revers, y compris quand Thiem se décalait pour prendre le jeu à son compte. Capable de surprendre l’Autrichien plein coup droit, il a dominé la majeure partie des échanges et a logiquement viré en tête (3-6), prenant à trois reprises le service adverse.

Mais tenir la cadence du numéro 5 mondial est extrêmement coûteux en énergie et Berrettini n’a pas pu maintenir son niveau de jeu sur la longueur. Il a ainsi craqué une première fois à 2-2 dans le deuxième set, avant de refaire son retard (3-6, 4-4). Et bien que toujours fébrile par moments (il a concédé le débreak en commettant une double faute et des erreurs inhabituelles en revers), Thiem a insisté et son opiniâtreté a fini par payer : un nouveau break à 5-5 lui a permis de remettre les compteurs à zéro (3-6, 7-5).

Si l’Italien a montré beaucoup de courage dans le dernier acte, sauvant plusieurs balles de break, l’issue est vite apparue inéluctable, tant il était touché physiquement. Bondissant, l’Autrichien a profité de la ferveur locale pour prendre de plus en plus d’initiatives. En tout, il a frappé 31 coups gagnants pour 26 fautes directes, affichant un excellent taux de réussite au filet (11 points marqués sur 12 montées) et il a fini la partie en alignant quatre jeux. Comme un symbole, son revers long de ligne, qui lui avait fait tant défaut dans les deux premiers sets, lui a offert la victoire. Après ce test d’envergure, il peut aborder la finale avec une sacrée confiance.

De sacrés revers pour une belle victoire : Thiem a eu le dernier mot face à Berrettini

US Open
Thiem - Zverev : Un seul écrira l’Histoire
13/09/2020 À 09:16
US Open
Thiem était irrésistible
12/09/2020 À 04:10