Le contexte

Sur le papier, on ne pouvait pas rêver de meilleure affiche pour conclure l’année qu’un rendez-vous au sommet entre les deux meilleurs joueurs du monde. Mais la réalité du terrain a montré autre chose depuis l’ouverture de cette édition 2020 il y a tout juste une semaine. Indubitablement, Dominic Thiem et Daniil Medvedev ont été les hommes forts et les plus réguliers dans l’excellence sur l’ensemble du tournoi. Il n’y aura donc pas de 57e Djokovic-Nadal dimanche, mais ce n’est peut-être pas plus mal.

ATP Finals
Thiem s’est-il trompé tactiquement ? "J’ai beaucoup slicé et je le referai"
23/11/2020 À 00:06

Thiem et Medvedev proches des géants ? "L'écart se réduit vraiment", pour Di Pasquale

Car les deux finalistes ont montré qu’ils pouvaient produire un tennis tout aussi attractif cette semaine, sinon plus. Prenons Medvedev d’abord. S’il avait atteint le dernier carré de l’US Open lors de la reprise de la saison en août dernier, il se disait, il y a quelques semaines encore, globalement déçu de son niveau général qu’il ne pouvait s’empêcher de comparer à celui de ses 6 finales d’affilée de l’été 2019. Mais son titre à Bercy a tout changé. A nouveau dans sa bulle, le Russe a confirmé sa confiance retrouvée à Londres. Seul joueur invaincu du tournoi, son immense service et sa solidité à l’échange ont fait de lui un épouvantail qui a joint les actes aux paroles.

Pour Dominic Thiem, 2020 sera quoi qu’il arrive une année charnière puisqu’elle aura marqué son "dépucelage" en Grand Chelem. Après trois finales perdues à Roland-Garros (2018, 2019) et à l’Open d’Australie (2020), il a conquis son premier Majeur dans les circonstances exceptionnelles liées au coronavirus à Flushing Meadows. Ce sacre et sa finale à Melbourne font de lui, incontestablement, l’un des protagonistes principaux de cette année tronquée. Il en deviendrait l’acteur le plus remarquable (même devant le numéro 1 mondial) s’il s’adjugeait le tournoi des Maîtres. Une chose est sûre : Thiem comme Medvedev ont parfaitement su s’adapter au huis clos puisqu’ils ont tous deux triomphé dans ces conditions.

Ce Thiem - Djokovic promettait, il n'a pas déçu : Les temps forts d'un choc électrique

Face-à-face

  • La rivalité entre les deux hommes ne compte que 4 précédents et Thiem mène 3-1. Medvedev a obtenu son seul succès (très sec d’ailleurs en quart de finale 6-3, 6-1) à Montréal lors de son fameux été 2019.
  • L’Autrichien a également triomphé lors de leur dernier duel en demi-finale de l’US Open (6-2, 7-6, 7-6).
  • Ils ne se sont affrontés qu’une fois en indoor à Saint-Pétersbourg il y a deux ans. Thiem s’était encore imposé, mais le match avait été extrêmement serré (6-2, 3-6, 7-6).

Leur parcours

Dominic Thiem

1er match de poule : bat Stéfanos Tsitsipas 7-6(5), 4-6, 6-3
2e match de poule : bat Rafael Nadal 7-6(7), 7-6(4)
3e match de poule : battu par Andrey Rublev 6-2, 7-5
Demi-finale : bat Novak Djokovic 7-5, 6-7(10), 7-6(5)

Daniil Medvedev

1er match de poule : bat Alexander Zverev 6-3, 6-4
2e match de poule : bat Novak Djokovic 6-3, 6-3
3e match de poule : bat Diego Schwartzman 6-3, 6-3
Demi-finale : bat Rafael Nadal 3-6, 7-6(4), 6-3

Encore raté pour Rafa ! Nadal a servi pour le match mais ça n'a pas suffi

Ils ont dit

Dominic Thiem : "Bien sûr, je vais tout faire pour décrocher le titre. Ce sera le dernier match d’une année très spéciale, très dure pour tout le monde. Nous essaierons de produire le meilleur spectacle pour tous ceux qui nous regardent."

Daniil Medvedev : "Après notre demi-finale de l’US Open, j’étais rentré au vestiaire en pensant que j’avais bien joué. C'était un match serré, sauf le premier set où il m'a détruit. J'avais servi pour le gain des deuxième et troisième manches. C'est sans doute plus simple de conclure sur son service ici, en indoor."

Trois stats à retenir

2. En triomphant de Novak Djokovic en demi-finale samedi, Dominic Thiem est devenu le 2e joueur à avoir battu chaque membre du Big 3 Federer-Nadal-Djokovic au moins 5 fois. Andy Murray est le seul à y être parvenu avant lui. Se dirige-t-on vers un nouveau Big 4 ?

4. Daniil Medvedev est le 4e joueur à se qualifier pour la finale un an après être reparti bredouille du Masters. Et il est en bonne compagnie puisque Andre Agassi en 1990, Novak Djokovic en 2008 et Rafael Nadal en 2010 sont ses trois prédécesseurs.

100 %. Dominic Thiem a remporté tous les tie-breaks qu’il a joués précédemment face à Daniil Medvedev (3/3). Quand on connaît la difficulté de s’emparer de la mise en jeu adverse en indoor, ce constat pourrait avoir son importance en finale.

Notre avis

Pour la 5e édition consécutive, le Masters couronnera donc un nouveau champion. L’enjeu sera fort et la tension au rendez-vous malgré l'absence de public. Tous deux tombeurs de deux des trois monstres du circuit, Dominic Thiem et Daniil Medvedev ne manqueront pas de confiance au moment de se présenter une dernière fois dans l’O2 Arena de Londres, avant le transfert de l’événement à Turin l’an prochain. Leur rivalité n’est pas encore assez affirmée pour dessiner une vraie tendance dans le rapport de forces, il n’y a par conséquent pas d’avantage psychologique évident avant ce match.

Plusieurs éléments semblent toutefois jouer en faveur de l’Autrichien. Déjà finaliste l’an dernier, battu in extremis par Stéfanos Tsitsipas, il aura déjà l’avantage de l’expérience, ce qui pourrait être important dans la gestion de l’événement. Il aura aussi bénéficié de plus de temps pour récupérer. Les deux hommes ont passé sensiblement le même temps sur le court en demi-finale (2h54 pour Thiem contre 2h35 pour Medvedev), mais tandis que l’un a commencé sa récupération vers 18h (heure française), l’autre l’a entamée un peu avant minuit. Ces 6 heures de différence pourraient peser dans la balance si la finale venait à durer.

Néanmoins, Medvedev a des atouts très percutants en indoor comme il l’a prouvé à Bercy. Son haut pourcentage de première balle devrait lui permettre d’obtenir bon nombre de points gratuits et ses qualités de contreur pourraient neutraliser la puissance adverse. En renversant Nadal qu’il n’avait jamais dominé jusqu’alors, le Russe a peut-être encore franchi un cap mental, celui qui lui permettra d’aborder le match avec une assurance suprême. Thiem, de son côté, a avoué avoir été rattrapé par le stress lors du tie-break du 2e set face à Djokovic. Déjà sacré en Grand Chelem cette année, il semble avoir moins à perdre que son adversaire, mais la réalité est peut-être plus complexe. Nous nous attendons à un match serré pour lequel nous donnons néanmoins Thiem favori d’une courte tête.

Notre pronostic : Dominic Thiem en 3 sets.

ATP Finals
Medvedev dernier maître de Londres
22/11/2020 À 20:57
ATP Finals
"On peut s'attendre à voir du grand tennis"
22/11/2020 À 07:38