SID

ATP Buenos Aires : David Ferrer conserve son titre aux dépens de Stanislas Wawrinka

Ferrer remet ça
Par AFP

Le 24/02/2013 à 21:48Mis à jour Le 24/02/2013 à 22:10

L'Espagnol David Ferrer, tenant, a encore remporté le tournoi de Buenos Aires en battant le Suisse Stanislas Wawrinka (6-4, 3-6, 6-1), dimanche en finale.

David Ferrer, tête de série numéro 1, a remporté le tournoi de Buenos Aires pour la deuxième fois de suite devant les 4000 spectateurs du Lawn Tennis Club et au terme d'une partie très disputée, hormis dans la troisième et dernière manche qui s'est vite résumée à un cavalier seul de l'Espagnol (6-4, 3-6, 6-1). Wawrinka, tête de série numéro 3, avait auparavant remporté le deuxième set, profitant d'une baisse de régime de son adversaire, et même pris le service de Ferrer dès l'entame du troisième. Mais ensuite Ferrer s'est ressaisi, empochant les six jeux suivants et la rencontre.

Agé de 30 ans, l'Espagnol remportait ainsi le vingtième titre ATP de sa carrière, le deuxième de l'année 2013 après son sacre en janvier à Auckland. "Il est très difficile de remporter deux fois d'affilée le même tournoi, mais le tennis m'a souri, je suis très heureux, a-t-il lâché après sa victoire. J'ai beaucoup de chance, je veux savourer ce moment". "Arriver à vingt titres est difficile pour un joueur de tennis, jamais je n'aurais pensé atteindre ce chiffre, a-t-il poursuivi. Mais parfois les rêves se réalisent au-delà des espérances".

"David est un grand joueur"

De son côté, Wawrinka, 17e joueur mondial, en reste à trois succès sur le circuit ATP dont le dernier en 2011 à Chennai. Il disputait sa première finale à Buenos Aires où il a été deux fois éliminé en demi-finales les années précédentes (dont l'an dernier). "David est un grand joueur et un ami, ça a été un grand match et une bonne semaine pour moi", a relativisé le Suisse de 27 ans.

La terre battue de Buenos Aires réussit à merveille aux spécialistes espagnols, qui ont remporté les cinq dernières éditions: Tommy Robredo (2009), Juan Carlos Ferrero (2010), Nicolas Almagro (2011) et Ferrer (2012, 2013).

0
0