Eurosport

Ce sera Federer - Djokovic

Ce sera Federer - Djokovic
Par Eurosport

Le 18/08/2012 à 20:40Mis à jour Le 19/08/2012 à 09:54

Une semaine avant le début de l'US Open, Roger Federer et Novak Djokovic vont se retrouver en finale du Masters 1000 de Cincinnati. Le Suisse a battu son compatriote Stanislas Wawrinka (7-6, 6-3) et le Serbe a eu raison de Juan Martin del Potro, diminué par une blessure au poignet (6-3, 6-2).

Roger Federer attaquera bien l'US Open en numéro un mondial. Samedi, le Suisse a préservé son rang en battant son compatriote Stanislas Wawrinka, 7-6 (7-4), 6-3, en demi-finale du Masters 1000 de Cincinnati. Il devait impérativement atteindre l'ultime stade du tournoi de l'Ohio pour se mettre à l'abri de Novak Djokovic, son dauphin à l'ATP.

En effet, le Serbe (N.2) avait un peu plus tôt rempli une partie de son objectif en sortant l'Argentin Juan Martin del Potro (N.6), 6-3, 6-2. Avec seulement 75 points d'avance, Federer pouvait craindre d'avoir à restituer la place de N.1 prise à son rival, le 9 juillet dernier. Il y aurait été obligé en cas de défaite en demie et de triomphe dominical de Djokovic. Il n'en sera rien et une éventuelle passation de pouvoir se règlera donc à Flushing Meadows.

Ce Federer - Djokovic sera donc le 28e sommet du genre. "Rodgeur" mène pour l'heure 15 victoires à 12 et reste sur un succès en demi-finale du dernier Wimbledon. En finale pour la 108e fois, l'as helvétique a surtout trouvé une opposition de la part de Wawrinka dans le premier set, conclu à 7-6 (7/4), avant le second fixé à 6-3. En 1 heure 35 minutes de joutes, il n'aura eu qu'à défendre deux balles de break.

Djokovic face à un Del Potro diminué

Une chose est sûre : il rencontrera un Novak Djokovic en pleine possession de ses moyens, et pas spécialement fatigué par le temps passé sur le court central samedi. "Nole" n'a pas eu trop de mal à remporter son 101e match en Masters 1000 pour atteindre sa dixième finale de Masters 1000, sa 49e sa carrière. Il a fait la différence sur les longs échanges et ses retours face à un Argentin diminué en revers par un poignet gauche douloureux depuis jeudi.

Peu à l'aise sur son coup droit à l'attaque de la première manche, Novak Djokovic a rapidement donné le sentiment d'une plus grande maitrise en endurance et au service. Ce fut manifeste dans le troisième jeu, où il a sauvé quatre balles de break dont la dernière à l'issue d'un rallye d'une trentaine de coups. Face à un Sud-Américain campé comme lui en fond de court, l'Européen a pris l'ascendant dans le sixième jeu, en bénéficiant de deux double-fautes. A 5-2, Del Potro a fait appel au kiné, avant de défendre crânement sa mise en jeu en servant trois aces. Mais Djokovic enchainait sur un jeu blanc pour afficher 6-3. Un comparatif à signaler au rayon statistiques : les 71% de 2e balle de Djokovic face aux 40% de Del Potro.

Dans la seconde manche, Djokovic a fait l'écart dès le troisième jeu puis est passé à 4-2 à son avantage malgré une défense héroïque de JMDP. L'Européen montrait alors son biceps pour attester sa force mais il devait encore sauver deux balles de break face à un adversaire pugnace. Il concluait sur un ace. La bataille en finale s'annonce plus corsée.

0
0