AFP

Masters 1000 Cincinnati: Nadal Nadal domine John Isner en finale

Nadal étend son territoire
Par Eurosport

Le 18/08/2013 à 20:19Mis à jour Le 18/08/2013 à 23:40

Rafael Nadal a remporté le Masters 1000 de Cincinnati pour la première fois de sa carrière dimanche, en battant en finale John Isner (7-6, 7-6).

Rafael Nadal n'en finit plus de gagner. L'Espagnol poursuit son extraordinaire saison 2013. Il a remporté dimanche son neuvième tournoi de la saison, en battant en finale à Cincinnati le géant américain John Isner en deux sets et autant de jeux décisifs (7-6, 7-6). Tombeur de Gasquet, Raonic, Djokovic puis Del Potro, Isner a buté sur la dernière marche. Comme presque tout le monde cette année. Nadal affiche un bilan quasi parfait avec neuf titres et deux finales en 12 tournois joués en 2013, son seul accroc étant son élimination au premier tour à Wimbledon au mois de juin.

Sa tâche a été nettement plus compliquée que la semaine dernière en finale de Montréal, où il avait déjà affronté un gros serveur évoluant devant son public, en l'occurrence Milos Raonic. Isner s'est avéré un adversaire beaucoup plus coriace. Très efficace sur son service, l'Américain n'a pas concédé la moindre balle de break de toute la rencontre ! A l'inverse, Nadal a dû écarter trois balles de break, dont deux en forme de balles de sets à 6-5 dans la première manche. Mais le Majorquin les écartées, comme il a écarté la troisième dans le jeu décisif. Fort de la grosse confiance qui l'habite en ce moment, le numéro trois mondial (futur numéro un?) a parfaitement géré les points qui ont vraiment compté dimanche.

Sur la balle de match, Nadal a manifesté sa joie de façon démonstrative. Logique, puisqu'il s'agit de sa toute première victoire à Cincinnati, où il n'avait jamais dépassé les demi-finales jusqu'alors. Désormais, il les a donc tous gagnés… sauf Bercy, Miami et Shanghai. Ce sera, peut-être, pour cet automne. En attendant, son prochain défi sera l'US Open et il en sera le grand favori au vu de ses résultats récents. Invaincu sur dur cette saison, il a remporté les trois tournois qu'il a disputés sur cette surface, tous en Masters 1000. Avec ce doublé Montréal-Cincinnati en une semaine, il en impose à une concurrence qui se cherche, à des degrés divers, qu'il s'agisse de Djokovic, Murray ou Federer.

0
0