Getty Images

Pouille s'incline contre Goffin, la Belgique marque le 1er point

Ce diable de Goffin a donné une leçon à Pouille

Le 24/11/2017 à 16:10Mis à jour Le 24/11/2017 à 16:49

COUPE DAVIS - Lucas Pouille n'a rien pu faire face à David Goffin. Pour le 1er match de la finale, le Français s'est incliné en trois sets face au Belge (5-7, 3-6, 1-6), qui offre donc à son pays le premier point. Jo-Wilfried Tsonga a, donc, pour mission de remettre les Bleus à l'endroit face à Steve Darcis.

Même endroit, même enjeu, mêmes débuts (ratés). Comme il y a trois ans face à la Suisse, déjà au stade Pierre-Mauroy, l'équipe de France a débuté sa finale de Coupe Davis par une défaite. Lucas Pouille a été surclassé par David Goffin vendredi en ouverture des débats. Le numéro un belge, sur la lancée de son brillant Masters, où il avait atteint la finale en battant notamment Nadal et Federer, a croqué son adversaire en trois sets (7-5, 6-3, 6-1) et deux heures pile de jeu. La Belgique est idéalement lancée. Les Bleus, eux, se retrouvent déjà dos au mur avant le deuxième simple, entre Jo-Wilfried Tsonga et Steve Darcis.

Si la hiérarchie a été respectée, Lucas Pouille a tout de même offert un visage décevant. Le Nordiste, devant son public, n'a tenu que… dix jeux. Les dix premiers. Plutôt bien rentré dans sa partie, il s'est installé dans le court. Agressif, déterminé, il était même plutôt prometteur. David Goffin n'était pas pour autant malmené, mais la bagarre était enclenchée, chacun se montrait solide sur sa mise en jeu. Le Liégeois a connu une mini-alerte à 3-3 lorsqu'il a été poussé à 40 A. Là, il a claqué deux aces pour régler le problème.

Pas une balle de break pour Pouille

Moins d'un quart d'heure plus tard, le premier tournant du match allait aussi être le dernier. Soudain plus tendu, Lucas Pouille a livré un jeu catastrophique : une volée ratée, trois fautes directes. A partir de là, circulez, y a plus rien eu à voir. A partir de 5-5 dans le premier set, David Goffin a remporté 14 des 17 derniers jeux. Une rupture pour le moins brutale après cette entame de match très équilibrée. Mais le numéro 2 tricolore n'a jamais pu se relever de ce coup dur, le premier d'une longue série.

David Goffin avec la Belgique

David Goffin avec la BelgiqueGetty Images

Dans les deux manches suivantes, Lucas Pouille a été breaké d'entrée de jeu à chaque fois. En vrai patron, Goffin n'a jamais desserré l'étreinte et le troisième acte a même viré à la fessée. Comme un symbole, le numéro 7 mondial n'a pas concédé une seule balle de break de toute la rencontre. Il a parfaitement assumé son statut de leader et si certains s'inquiétaient pour sa fraicheur physique après son automne chargé et sa prolifique campagne londonienne, il a rassuré le clan belge sur ce point.

Le moins que l'on puisse dire, c'est que Goffin n'aura pas laissé trop de gomme dans ce premier match. Pour lui, c'est la cerise sur le gâteau. Lucas Pouille, de son côté, va devoir digérer et ce ne sera pas forcément simple. Au point de se demander si, en cas de match 5 dimanche, Yannick Noah sera prêt à s'appuyer sur lui...

0
0