EFE

La Russie couronnée à domicile

La Russie couronnée à domicile
Par Eurosport

Le 04/12/2006 à 01:45Mis à jour

La Russie a battu l'Argentine 3-2 en finale de la Coupe Davis grâce à la victoire de Marat Safin sur José Acasuso lors du dernier simple, dimanche à Moscou. La Russie, vainqueur en 2002 à Paris face à la France, décroche son 2e titre. Lors du quatrième si

COUPE DAVIS - FINALE
Russie-Argentine 3-2

Marat Safin (RUS) bat José Acasuso (ARG) 6-3, 3-6, 6-3, 7-6 (7/5)
Revivez le film du match

La Russie a remporté la Coupe Davis pour la seconde fois de son histoire. Quatre ans après son épopée parisienne à Bercy et la victoire de Mikhail Youzhny en cinq sets sur Paul-Henri Mathieu, Marat Safin a apporté le point de la victoire lors du dernier simple, dimanche, devant un public moscovite en ébullition.

Partis favoris, les Russes ont alterné pendant trois jours entre espoirs et doutes. La victoire a finalement été acquise par le joueur le plus emblématique de l'équipe, Marat Safin, mais aussi le plus imprévisible et le moins bien classé actuellement...

Vainqueur à Paris avec deux victoires en simple et une défaite en double, le Russe a réalisé un début de finale catastrophique face à Nalbandian avant de porter le double et de tenir son rang d'ancien N.1 mondial

Safin en leader silencieux

Face à José Acasuso, Safin a réussi une performance digne d'un Top 10. Dans la foulée de son match de double, il a réalisé un quasi sans faute au service et surtout, il n'a pas "disjoncté".

En désaccord avec son coach Shamil Tarpishev vendredi, notamment à propos d'une surface qu'il trouve peu adaptée à son jeu, le Moscovite s'est transformé en leader silencieux de l'équipe russe. Un leader bien encadré, puisque son entraîneur personnel, Peter Lundgren, a été autorisé à entrer dans le vestiaire russe.

En double d'abord, il met son explosif partenaire (*) Dmitry Tursunov sur orbite. Dimanche, après la défaite du numéro 1 Nikolay Davydenko, c'est à lui que revient la responsabilité de jouer le dernier simple décisif.

Cette finale dans la finale, il la débute avec assurance. José Acasuso, qui dispute là le match le plus important de sa carrière, attend trois jeux pour entrer dans la rencontre. Breaké trop tôt, l'Argentin n'a jamais pu refaire son retard et a perdu le premier set. A partir de la seconde manche les deux joueurs ont offert aux spectateurs moscovites un spectacle épatant.

Safin sous pression

Acasuso a retrouvé ses esprits. Depuis le cinquième jeu du match, il sert aussi bien que le Russe. Le combat débute vraiment à 2-2. Safin ne breake pas et perd son propre engagement à 2-4. José remporte la seconde manche 6-3 et y croit. 27e joueur mondial oublie qu'il dispute le match le plus important de sa carrière

A ce moment-là, la pression est totale sur Safin. " J'étais persuadé que Nikolay allait s'imposer. Lorsqu'il a perdu j'étais très nerveux", a-t-il déclaré par la suite. La Russie avait perdu ses deux précédentes finales jouées à Moscou. Marat souffre du talon et du genou. Il faut être efficace.

Safin breake le premier (2-0) mais se fait reprendre à 5-3. Acasuso enflamme le stade d'un lob joué entre les jambes, mais décompresse après son débreak et perd le set.

La Russie comme l'Espagne

Le scénario du quatrième set est cousu de fil blanc, comme les jeux enfilés rapidement par les deux joueurs. Sept jeux blancs plus loin, Safin et Acasuso disputent un tie-break relevé. L'Argentin, mené 2/5, puis 4/6 sauve une première balle de match avant d'échouer sur un coup droit d'attaque.

"C'est fantastique de s'imposer enfin devant son public, c'est ce qui m'est arrivé de mieux depuis deux ans", a finalement pu savourer Safin, dont le dernier titre majeur remontait à l'Open d'Australie 2005.

Avec deux titres, la Russie (2002, 2006) rejoint ainsi l'Espagne (2000, 2004) au palmarès de la Coupe Davis.

David Nalbandian (ARG) bat Nikolay Davydenko (RUS) 6-2, 6-2, 4-6, 6-4
Revivez le film du match

(*) Tursunov, "Golden Pibe"

0
0