EFE

Verdasco, gloire et glamour

Verdasco, gloire et glamour
Par Eurosport

Le 24/11/2008 à 18:45Mis à jour

Fernando Verdasco est un homme comblé. C'est lui qui a apporté le point décisif à l'Espagne en finale de Coupe Davis, dimanche au terme d'un match en cinq sets intense. Il est aussi de notoriété publique que sa petite amie se nomme Ana Ivanovic. De quoi v

Pour faire la Une des publications sportives espagnoles, quand on est joueur de tennis et que l'on ne s'appelle pas Rafael Nadal, il faut frapper un très grand coup. A 25 ans tout juste (il est né un 15 novembre), Fernando Verdasco a réussi cet exploit. Le Madrilène au bras gauche foudroyant a gagné deux matches en finale de Coupe Davis, en double et en simple pour décrocher le troisième titre en huit ans pour l'Espagne. Mieux, on sait désormais qu'en dehors du court, il va bras dessus-bras dessous avec Ana Ivanovic, une des stars "frou-frou" de la WTA. Là, c'est définitif, Fernando mérite sa photo avec la banane et le Grand Saladier.

De Pékin à Mar del Plata

Samedi, tout se précipite : "Je ne sais pas si j'ai joué le meilleur match de ma vie, mais en double c'est vrai", sourit Verdasco qui vient de faire chuter la paire Nalbandian/Calleri. Dimanche, la voie royale est à lui. Le N.1 du groupe, David Ferrer, qui connaît un certain vague à l'âme depuis sa rupture avec la Française Camille Pin, doit lui céder la place pour le troisième simple. Face à José Acasuso, il résiste à la pression des tribunes et de l'événement, résiste au retour de l'Argentin qui a mené deux sets à un, et s'impose en cinq manches. Un scénario idéal pour un joueur qui a souvent eu la réputation d'être inconstant. Quand on a un tempérament de feu, le mieux et d'évoluer sur un nuage. Côtoyer Ana Ivanovic aurait donc des vertus apaisantes ?

SA REACTION :

"C'est la victoire la plus importante de ma vie. Inoubliable. C'est le plus grand jour de ma vie. Je n'oublierai jamais ce que j'ai ressenti sur la balle de match."

SON PALMARES EN BREF

En Coupe Davis, il compte 9 victoires (4 en simples) et 5 défaites. Il avait disputé son premier match en 2005.

Grand Chelem : Il n'a jamais dépassé le 4e tour, dont deux défaites en cinq sets face Radek Stepanek (Wimbledon 2006) et Mario Ancic (Wimbledon 2008).

MS Series : Trois quarts de finale à Rome (battu par Guillermo Coria en 2005) et Hambourg (battu par José Acasuso en 2006 et Roger Federer en 2008).

TITRES : 2.
Valence 2004 et Umag 2008.

0
0