AFP

Clément succède à Forget

Clément succède à Forget
Par Eurosport

Le 22/06/2012 à 16:30Mis à jour Le 12/09/2012 à 12:18

Comme pressenti, Arnaud Clément prend la succession de Guy Forget au poste de capitaine de Coupe Davis. L'Aixois de 34 ans, qui a pris sa retraite professionnelle en tant que joueur, a été plébiscité par les joueurs français et préféré à Cédric Pioline, Nicolas Escudé ou encore Sébastien Grosjean.

C'était un secret de Polichinelle. Longtemps pressenti et même annoncé avant l'heure, Arnaud Clément a été confirmé officiellement comme étant le nouveau capitaine de Coupe Davis, le 21e depuis 1905, ce vendredi au stade Roland-Garros à Paris. A 34 ans, l'Aixois succède ainsi à Guy Forget qui est resté en poste de 1999 à 2012, à l'issue d'une campagne où les Bleus ont perdu en quarts de finale face à Etats-Unis à Monte-Carlo. Nommé au même âge, le désormais ex-capitaine a brigué d'autres fonctions, comme directeur du tournoi de Paris-Bercy avec, en plus, une place au sein du comité de pilotage de Roland-Garros.

Ancien joueur de Coupe Davis entre 2000 et 2010, que ce soit en simple ou en double, Arnaud Clément symbolise ainsi la personnalité parfaite pour prendre les rênes de ce poste, dessinées par Yannick Noah au début des années 90 : "quelqu'un qui a un esprit d'équipe irréprochable, qui connaît tous les membres l'équipe, qui a un amour sans faille du maillot, une dévotion totale de l'équipe qui fait mettre les égos de côté", comme nous l'expliquait Patrice Hagelauer en décembre dernier. Un héritage porté à bout de bras par Guy Forget pendant quatorze campagnes de Coupe Davis, où seulement une victoire est venue récompenser ses efforts.

Cédric Pioline, Sébastien Grosjean, Nicolas Escudé ou encore Henri Leconte avaient été également cités pour reprendre le flambeau, mais c'est le nom d'Arnaud Clément qui a été le plus plébiscité par les joueurs, invités à se prononcer sur le choix du successeur. Choix que la Fédération Française et son président ont finalement retenu et validé. Gilbert Ysern, directeur de Roland-Garros, avait d'ailleurs lâché le nom de Clément comme actuel favori pour le poste lors de la quinzaine des Internationaux de France, où l'ancien dixième joueur mondial avait réeu des mains de Guy Forget et de Jean Gachassin un trophée pour sa dernière participation à Paris. Comme un symbole.

0
0