AFP

La Grande-Bretagne remporte la Coupe Davis 2015 après la victoire de Murray sur Goffin (Belgique)

79 ans d'attente et un immense bonheur : Murray offre la Coupe Davis à la Grande-Bretagne

Le 29/11/2015 à 16:03Mis à jour Le 29/11/2015 à 17:27

Pour la première fois depuis 1936, la Grande-Bretagne décroche la Coupe Davis. Dimanche à Gand, Andy Murray s'est imposé en trois manches face à David Goffin (6-3, 7-5, 6-3) lors du quatrième match, offrant ainsi le Saladier d'Argent aux Britanniques (3-1).

Il devait remporter tous ses matches. Andy Murray l’a fait. Le Britannique a offert ce dimanche à la Grande-Bretagne son premier Saladier d’argent depuis… 1936 ! L’Ecossais, numéro 2 mondial, s’est sorti du piège David Goffin, à Gand en trois sets longs de 2h58 de jeu (6-3, 7-5, 6-3), lors du quatrième match (3-1). Andy Murray tient là son principal objectif de la fin de saison, à savoir remporter la Coupe Davis. Il a été impeccable tout au long du week-end en apportant trois points aux Britanniques sur la terre battue belge. La balle de match, qu'il a conclue d'un lob de feu, résume parfaitment l'envie qui animait Murray.

Dans un duel acharné entre deux contreurs, Andy Murray a fait parler son expérience et sa science du jeu. Impérial au service, notamment lorsqu’il s’est retrouvé mené sur son engagement, Murray a construit son succès grâce à sa première balle principalement (63% de premières et 72% de points gagnés derrière elle). L’Ecossais n’aura cédé qu’une seule fois sa mise en jeu. C’était à l’entame du 3e set (0-2). Sans dommage. Il s’est très vite rattrapé pour revenir immédiatement à hauteur du Belge et prendre trois fois son service dans l’ultime manche.

Goffin a manqué de constance

David Goffin, 15e à l’ATP, a opposé une belle résistance au numéro 2 mondial. Plus qu'à Bercy où le Belge n'avait inscrit qu'un jeu en 8e de finale (6-1, 6-0). Mais le natif de Liège a manqué de constance. Un jeu de service offert blanc dans le premier set aura suffi au bonheur de Murray (break à 4-2). Nerveux tout au long de la rencontre (et même du week-end), comme en témoignent ses nombreux avertissements (5 depuis vendredi), Goffin facilité la tâche de Murray, qui a souvent attendu la faute de son adversaire. Le reste du temps, il a offert au public de Gand quelques passings dont il a le secret.

Le Belge n'avait pas les armes pour lutter sur la longueur avec Murray. Même s'il s'est accroché, notamment lors d'une deuxième manche serrée (7-5), Goffin a fini par craquer quand la tension était à son maximum. D'autant que Murray s'est montré intouchable en enchainant 17 points d’affilés sur son service. C'est en jouant bombé et en alternant que l'Ecossais a pu tourner à deux manches à rien. Et filer vers un Saladier d'Argent derrière lequel la Grande-Bretagne courait depuis 1936. Andy Murray est le digne héritier de Fred Perry. Après Wimbledon en 2013, l'Ecossais dépoussière à nouveau le palmarès britannique.

Great Britain's Daniel Evans, Dominic Inglot, Jamie Murray, James Ward, Kyle Edmund, Andy Murray and captain Leon Smith celebrate with the trophy after winning the Davis Cup

Great Britain's Daniel Evans, Dominic Inglot, Jamie Murray, James Ward, Kyle Edmund, Andy Murray and captain Leon Smith celebrate with the trophy after winning the Davis CupAFP

0
0