AFP

Bercy, Masters Cup : Maintenant, Monfils doit conclure sa saison comme il l’a commencée

Maintenant, Monfils doit conclure sa saison comme il l’a commencée

Le 19/09/2016 à 18:03Mis à jour Le 03/10/2016 à 12:24

Après le couac en Coupe Davis, Gaël Monfils va devoir se retrousser les manches pour terminer une saison qu'il a très bien commencée, mais qu'il pourrait mal finir.

A 30 ans révolus, Gaël Monfils vit la meilleure saison de sa carrière. Malheureusement, la France n'en profitera plus en Coupe Davis d'ici l'année prochaine. Pour lui, en revanche, c'est une autre histoire. Par la force des choses, cette compétition n'engendrera plus de problème de calendrier. La défaite en demi-finale à Zadar face à la Croatie a mis un point final à l'aventure tricolore et, quelque part, la défection de dernière minute de Monfils n'y est pas étrangère. Qu'il ait quelque chose à se reprocher ou pas, il va devoir se remobiliser pour la fin de sa saison, histoire de finir sur une bonne note.

Dans les faits, Monfils a manqué le rendez-vous croate pour une blessure au genou. Une alerte si soudaine que Yannick Noah se demande lui-même si elle n'a pas été fantasmée. Si cela était arrivé en finale de Coupe Davis, à un moment où la saison est arrivée à son terme, son mal ressenti sur un "faux mouvement" aurait peut-être généré moins de stress de la part du joueur. Mais en cette période, la question du physique à protéger est un sujet sensible. Peut-être encore plus cette année car, dans deux mois, il y aura peut-être une Masters Cup à jouer. La première de sa carrière. Ce qui constitue forcément un objectif majeur de sa fin de saison.

Au contraire de Tsonga, Simon et Gasquet, Monfils n'y a jamais participé faute d'avoir eu une année avec des bons résultats réguliers de janvier à octobre. Pourtant, il y a cinq ans, il a raté le coche de peu. Après son quart de finale à Roland-Garros, perdu face à Roger Federer, il était entré dans le Top 10 mondial pour la deuxième fois de sa carrière. De juillet à septembre 2011, il avait même pointé à la septième place mondiale à l'ATP, son meilleur classement en carrière, avant de chuter après une défaite au 2e tour de l'US Open face à Juan Carlos Ferrero.

Bercy, le rendez-vous à ne surtout pas manquer

Cette année, il a plus d'arguments pour tenir son billet pour le Masters de Londres jusqu'au bout. Son quart de finale à l'Open d'Australie a idéalement lancé sa saison. Entre février et avril, il a eu un enchaînement inédit entre la finale ATP 500 de Rotterdam et celle du Masters 1000 de Monte-Carlo, perdue face à Rafael Nadal, avec deux quarts de finale M1000 à Indian Wells et Miami au milieu. Son été a ensuite sauvé ses deux ratés à Roland-Garros (forfait) et Wimbledon (défaite au 1er tour) grâce à des JO réussis (même si cela n'a généré aucun point, uniquement de la confiance) et deux demi-finale au Masters 1000 de Toronto et surtout à l'US Open.

Après un tel parcours, voilà Monfils qui pointe à la sixième place mondiale à la Race (classement établi uniquement sur la saison en cours). Soit largement parmi les huit qui peuvent prétendre à un strapontin pour Londres. Au classement, le Français a 825 points d'avance sur le neuvième, en l'occurrence Tomas Berdych, qui sort d'une opération de l'appendicite, et 955 sur Marin Cilic, l'homme-fort du week-end croate en Coupe Davis. Avec la saison asiatique qui s'annonce et celle en indoor, Monfils a une avance conséquente, mais pas encore suffisante pour pouvoir se reposer sur ses lauriers.

Sur les cinq dernières éditions, Monfils n'a mis qu'une seule fois les pieds au Masters 1000 de Shanghai : en 2013, pour une défaite en quart de finale face à Novak Djokovic. Si sa blessure au genou n'est pas trop sérieuse, il faudra s'attendre à le voir faire la tournée asiatique pour aller chercher de précieux points. Son temps fort sera surtout le Master BNP Paribas de Bercy où, là aussi, il n'y a que peu brillé depuis ses deux finales en 2009 et 2010. Peut-être même là que c'est ici qu'il pourrait valider sa présence au Masters, comme Tsonga et Gasquet l'ont fait avant lui. En réalisant un parcours honorable devant le public français, il tient presque une occasion en or de se racheter.

Le point sur le classement ATP Race au 19 septembre 2016

* Places qualificatives pour la Masters Cup

# JOUEURS POINTS QUALIFIES ?
*1. Novak Djokovic (SER) 10 240 OUI
*2. Andy Murray (GBR) 8 185 OUI
*3. Stan Wawrinka (SUI) 4 820 OUI
*4. Milos Raonic (CAN) 4 420 ?
*5. Kei Nishikori (JAP) 4 155 ?
*6. GAEL MONFILS (FRA) 3 355 ?
*7. Dominic Thiem (AUT) 3 205 ?
*8. Rafael Nadal (ESP) 3 200 ?
9. Tomas Berdych (TCH) 2 530 ?
10. Marin Cilic (CRO) 2 400 ?
11. David Goffin (BEL) 2 140 ?
12. Roger Federer (SUI) 2 130 NON (forfait jusqu'en 2017)
Gaël Monfils - US Open 2016

Gaël Monfils - US Open 2016AFP

0
0