Getty Images

Herbert : "C'est la première fois que je m'entends chanter la Marseillaise"

Herbert : "C'est la première fois que je m'entends chanter la Marseillaise"

Le 19/11/2019 à 20:43Mis à jour Le 19/11/2019 à 21:47

COUPE DAVIS - L'équipe de France a débuté la compétition par une victoire 2-1 face au Japon, ce mardi à Madrid. Le tout dans une ambiance plutôt terne, et en cela diamétralement opposée à celle des grandes heures de la compétition. Pierre-Hugues Herbert, Nicolas Mahut, Jo-Wilfried Tsonga, leur capitaine et l'un de leurs rares supporters n'ont pas accueilli ce contexte nouveau de la même manière.

Une victoire poussive qui passe au second plan. Mardi à Madrid, l'équipe de France s'est imposée 2-1 face au Japon, débutant ainsi victorieusement cette Coupe Davis "new look" qui fait tant jaser. Sans surprise, ce n'est pas le statut de leader du groupe A des Bleus qui était à l'ordre du jour, après la rencontre. Mais bien une question, sur toutes les lèvres : alors, l'ambiance ?

"C'était bizarre car c'est la première fois que je m'entends chanter la Marseillaise", a répondu avec humour Pierre-Hugues Herbert, en référence au peu de spectateurs présents (10% à 20% de sièges occupés sur le court n°2 selon l'AFP). Nicolas Mahut, partenaire de double avec qui Herbert a décroché le point décisif face à la paire McLachlan-Uchiyama, a lui aussi mis l'accent sur ce contexte inédit : "Au niveau des frissons lors de l'entrée sur le terrain et de la Marseillaise, je n'ai pas eu ce que j'ai ressenti sur les autres rencontres de Coupe Davis."

Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert lors de leur double

Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert lors de leur doubleGetty Images

"C'est toujours la même pression !"

Mais Mahut a finalement vibré. Paradoxalement, c'est la prestation moyenne des deux Français, récents vainqueurs du Masters en double, qui leur a permis de se sentir impliqués dans un moment qui compte pour leur pays. "Sur le terrain, oui (j'ai ressenti des frissons, ndlr) ! Même si le stade n'était pas plein, j'avais le sentiment de jouer un match important pour l'équipe de France", a commenté Mahut, qui a souffert avec son compère pour s'imposer 6-7, 6-4, 7-5 après avoir servi deux fois pour le match.

Jo-Wilfried Tsonga, qui avait mis l'équipe de France sur la bonne voie en battant Yasutaka Uchiyama avant que Gaël Monfils ne perde face à Yoshihito Nishioka, a relativisé l'impression générale d'un évènement qui fait flop : "Quand on joue un tournoi, ça arrive des milliers de fois qu'on joue devant beaucoup moins de spectateurs que ça…" Aux yeux du Manceau, porter le maillot bleu prend le dessus : "Pour le grand public, c'est un nouveau format, pour nous, c'est toujours la même pression !"

Vidéo - Tsonga : "Pour nous, cela ne change pas énormément"

00:57

Boycotter ou pas ? Le dilemme des amoureux de l'épreuve

Quelques supporters français étaient en tribunes pour faire peser cette pression positive sur les épaules des Tricolores. "On peut boycotter la Coupe Davis, mais on ne boycotte pas la France et les Français !" a clamé l'un d'eux à l'AFP. Son épouse et lui, membres de l'Association des supporters français de la Coupe Davis, n'ont pas suivi le mot d'ordre de l'association en question. A savoir : boycotter la compétition. Le couple, qui vit la moitié de l'année en Espagne à 400 bornes de la capitale, a prévu d'assister à la deuxième rencontre des Français, programmée jeudi face à la Serbie.

De son côté, le capitaine de la sélection, Sébastien Grosjean, a évoqué "une démarche engagée pour faire venir des supporters", appelant à la mobilisation pour la suite de la compétition : "On peut comprendre la déception des supporters, mais on a besoin d'eux. Les joueurs ont répondu présent, ils donnent le maximum pour l'équipe de France et oui, on aimerait tous avoir plus de supporters pour aller chercher encore plus d'énergie dans le public." Histoire que ses joueurs n'aient plus besoin de se faire peur pour retrouver des sensations dignes de la Coupe Davis.

Vidéo - Pin: "Que Piqué finance la venue des supporters des pays en lice !"

01:38
Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0